En duo avec le jeu des royaumes renaissants
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une course de sac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
marjolainne

avatar

Nombre de messages : 824
Age : 47
Date d'inscription : 11/02/2008

MessageSujet: Re: Une course de sac   Ven 15 Juil - 14:29

Marjolainne qui n avait pas entendu le coup de départ tellement préocupée par tenir en équilibre dans son sac ,qu elle sentit au moment ou elle sautait une douleur fulgurante lui atteindre son menton et trouva un goût de sang sur sa lèvre.
Interloquée elle vit que c était Majoie.

Citation :

Je m'excuse Marjolainne je n'aurais jamais pensé que tu étais si près....sinon j'aurais fais gaffe!

excuse acceptée ,Majoie . j espère juste arrivée entiere à la fin de la course pour pourvoir danser et recevoir mes cadeaux.
Marjolainne éclata de rire et cette fois se concentra sur le prochain saut ,il fallait qu elle rattrape ceux qui étaient devant.
Revenir en haut Aller en bas
Nathanael

avatar

Nombre de messages : 8
Age : 67
Date d'inscription : 21/06/2011

MessageSujet: Re: Une course de sac   Ven 15 Juil - 17:44

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Le garnement avait disparu quelques instants de la vue de ses chaperons, revenant les mirettes brillantes, avec un léger hoquet. Il trépignait d'impatience. Si impatient qu'il avait sauté dans le sac sans prendre garde et mal lui a en pris. Le chenapan se rétama comme une crêpe. Et une blessure de guerre sous le menton, et une. Il n'en fit pas de chichi, après tout son pap lui avait dit que les bobos et cicatrices et tout ça quoi, ça ferait de lui un homme, un vrai. Et pis le vioc aussi lui avait sorti des conseils de grand, bien que certains entraient d'une esgourde pour en sortir vite fait de l'autre. Faut dire qu'il avait pas trop envie de ressembler au vioc plus tard. Lui voulait être comme pap. Il essuya la plaie d'un revers de manche à la va vite, pas la peine que sa mère vient l'enquiquiner avec un mouchoir en dentelle et le traiter en bébé à sa maman. Il l'était bien mais bon, elle ne voyait toujours pas en lui, un grand.

Alors, nous allons pouvoir commencer! Je demanderais à tous les participants de bien vouloir s'approcher de la ligne de départ.

En entendant ces mots, il s'engouffra dans le sac et se rapprocha de la ligne de départ ... Mine des plus sérieuses, concentrée sur son objectif, battre tous les grands à plate couture. Jehanne était à sa droite. Un sourire rebelle et espiègle arbore sa frimousse, ses mains agrippèrent fermement la toile de sac.

Trois...

Deux...

Un....

C'est parti!


Top c'était parti ... Il fallait sauter et loin ... Sauter sans trébucher ni se vautrer comme une andouille ... Sauter en gênant ses adversaires ... Il serra les fesses, plia les gambettes, serra la toile et ... Bong bong bong ... Il bondissait comme un kangourou et en profita pour faire pouet pouet dans un bout de fesses, enfin pensait bien visser les fesses de Jehanne ... Après bon peut-être bien c'était pas les fesses, et peut-être bien aussi que ce n'était pas Jehanne ... Il s'en fichait un peu, ça avait fait son effet et l'avait surtout amusé ... Et ça il prenait plaisir à bondir ... Y'avait un sac devant lui.


Allez, allez, faîtes comme les grenouilles : Croaaaaaaaa, croaaaaaaaaaa...

Croa Croa Croa

dit-il en réponse. Et bong bong bong, il se retrouva aux côtés d'un sac.

Et bien, damoiseau, vous avez d'aussi bonnes gambettes que votre mère.

Coup de coude de déstabilisation ! Il marmonna le garnement.

Mais, je ne vais pas me laisser faire !

On verra, on verra mam mais m'ai avis que tu s'ras vite essouflée, *hip's*

répondit-il laissant échapper un hoquet ... oup's ... Il devint rubicond.
Revenir en haut Aller en bas
Majoie

avatar

Nombre de messages : 40
Age : 54
Date d'inscription : 09/06/2011

MessageSujet: Re: Une course de sac   Ven 15 Juil - 18:47

Citation :
excuse acceptée ,Majoie . j espère juste arrivée entiere à la fin de la course pour pourvoir danser et recevoir mes cadeaux.

Ouffffffffffffff!! soupira-t-elle c'est une chance qu'elle n'ait pas lancé ses coudes en l'air et lui envoyé dans un oeil! Ça fait pas chic du tout de recevoir ces cadeaux avec un oeil au beurre noir!

Elle regarda Marjolainne qui riait de bon coeur et en fit de même prête à ne pas se laisser faire surtout qu'un des leurs les devançait de beaucoup espérant secrètement qu'il s'enfarge dans son sac ou alors qu'il bute sur une grosse pierre et même qu'une jolie dame venue voir la course retienne son attention et qu'il en oublie de sauter...

M'enfin elle espérait avoir le temps de sauter dans son armure avant le deuxième assaut c'est qu'elle ne désirait pas se faire prendre les culottes à terre comme on dit!

Ses pensées vagabondaient de ci de là et elle reprit sa concentration sur la course écoutant les gens se lancer des commentaires...
Revenir en haut Aller en bas
Lavania

avatar

Nombre de messages : 13
Age : 27
Date d'inscription : 19/06/2011

MessageSujet: Re: Une course de sac   Sam 16 Juil - 0:42

Lavania suivait la course, presque plus excitante que celle de Lorraine! Il faut dire qu'il y avait moins de participant, donc plus facile de regarder tout le monde et son candidat fétiche était absent de cette course, du coup elle avait les yeux libre de regarder la course en entier!

Une autre chose différait de la course en place publique Lorraine: Les supporteurs, visiblement, il n'avait pas été mis au courant qu'une course avait lieu, mais qu'à cela ne tienne, les participants s'encourageait fort bien eux-même! Pas besoin de fan club avec des adversaires comme ceux-ci! se disait l'organisatrice alors qu'elle écoutait amusée les répliques de tout un chacun.

La chaleur ne semblait pas déranger les concurrents non plus et la course promettait d'être plus courte vu la rapidité des joueurs à manier le saut en sac. Dommage qu'elle ne connaissait pas grand monde, elle les aurait bien encouragée, mais elle se contenta tout simplement de regarder la course avec un grand sourire, regrettant d'avoir perdu la compagnie du petit Azur dans son bedon, ça lui faisait une activité de moins à faire.

Citation :
    Résultat du 2ème tour:

    (Résultat du dé) 5, 13, 11, 5, 5, 12, 7, 1

    Marjolaine 5 = 5 cases
    Lou 13 = 1 case
    Jehanne 11 = 4 cases
    Ombeline 5 = 5 cases
    Nathanael 5 = 5 cases
    Majoie 12 = 3 cases
    Mélodie 7 = 1 case
    Gabriel 1 = 3 cases

    Après le 2ème tour, voici votre emplacement:

    Départ:
    1:
    2: Mélodie
    3:
    4: Majoie
    5: Jehanne
    6: Marjolaine, Lou, Gabriel
    7:
    8: Ombeline, Nathanael
    9:
    10:
    11:
    12:
    13:
    14:
    15:
    Arrivée:
Revenir en haut Aller en bas
Majoie

avatar

Nombre de messages : 40
Age : 54
Date d'inscription : 09/06/2011

MessageSujet: Re: Une course de sac   Sam 16 Juil - 5:51

Elle avait eu beau bondir et bondir mais quelque chose la retenait c'était indubitable...mince elle n'avait pourtant pas fait de cure engraissante particulière pas de menu viande en excès mais qu'est-ce qui pouvait la rendre si lourde?

Elle porta attention au bruit qu'elle faisait en sautant...

Toc..clic...toc...clac!

Bizarre ça...elle ne portait pas ses bottes bien trop chaude pour cette période elle n'avait revêtue que ses chausses et gardait ses bottes pour les duels...elle s'arrêta un instant de toute manière un peu plus...un peu moins elle ne pensait pas faire fureur à cette course.

Elle passa ses mains dans le sac et que découvrit-elle? Une poche invisible fort bien placée et camouflée qui contenait des pierres!!

Oh!La poisse!! Elle se tourna vers l'organisatrice en tentant d'attirer son attention malgré qu'elle regardait la course avec attention et celle-ci était retenue par les autres coureurs...elle balança les bras de gauche à droite, laissant tomber le sac à ses pieds et cria...

LAVANIAAAAAAAAAAAAAAA!! elle la voit se tourner vers elle et fait toute sorte de mimiques pour tenter de lui expliquer l'affaire...voyant qu'elle ne saisissait pas trop elle lança....J'ai un petit problème!!Vous auriez l'amabilité de venir ici?

Elle n'en était pas à sa première organisation la dame alors elle ne serait probablement pas surprise de sa découverte....
Revenir en haut Aller en bas
leportel62

avatar

Nombre de messages : 43
Age : 97
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Une course de sac   Sam 16 Juil - 10:53

Mortecouille!!!

A force de fanfaronnez, voilà qu'Omby et Nathy lui passait devant le nez. Et en plus, il avait l'impression de s'enfoncer dans la boue. Il avait beau levé un pied après l'autre, un bruit de ventouse se faisait entendre.

Deux adversaires se mirent à ses côtés. Il reconnut leur hôtesse mais pas le sire.
Un regard derrière pour savoir que Jehanne avait le mors aux dents. Rhoooo, elle n'avait quand même pas l'intention de lui cannibaliser les fesses quand même. Bien qu'avec elle, il fallait envisager le pire.


Pchitttt, Jehanne, je vais donner deux petits coups d'épaules à mes voisins, arranges toi pour les écrabouiller en passant.

Un petit regard à l'avant. Un peu déçu le Lou. Avec ce maudit sac, il ne pouvait admirer les jolies formes de la vicomtesse.

Allez Nathy, hop, hop, hop, vas y ta mère est cuite....elle ne va pas tarder à cracher les madeleines trempées dans le miel qu'elle mange en cachette la nuit. Vas y fiston, tu va gagner....

Bon, c'est pas tout ça mais il était toujours planté là comme un épouvantail au milieu de son champ. Au prix d'un immense effort, il réussit à se sortir de son bourbier pour effectuer un saut minable. Il se demande même s'il n'avait pas reculé sur ce coup là.


A ce moment là, une idée bizarre lui traversa le cerveau. Il se mit à penser aux écritures et se dit que ça ferait une bonne base de départ pour écrire une sorte de poème moralisateur.
Une personne, certaine de gagner, part en trombe et ensuite, il s'amuse en cours de route. Un plus petit que lui gagne la course car il a progressé lentement mais surement.
Moralité, rien ne sert de partir à fond, il suffit de partir à point.
Mouais, vraiment pas terrible mon histoire. C'est le genre de truc qui doit faire un bide.


Bon, reconcentrons nous et attendons un signe du sac à vin pour savoir s'il peut épauler ses voisins...


Revenir en haut Aller en bas
jehanne66

avatar

Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 49
ville/duché : Artois
niveau/metier : niveau 2 - Forgeronne et Maître au fort de Calais.
Humeur : Déplorable parfois, massacrante souvent ! ^^
Date d'inscription : 17/06/2011

MessageSujet: Re: Une course de sac   Sam 16 Juil - 14:55

Le troupeau de sirènes s'était disloqué et Jehanne en profita pour faire quelques bonds jusqu'à presque mordre les fesses du Lieutenant, quand celui ci jeta un coup d'oeil vers elle et lui murmura un plan d'attaque.
Rougie par ce début de course mouvementé et par son cannibalisme qui refaisait surface, la soldate acquiesça gentiment aux ordres donnés.


Oui Lieutenant, comptez sur moi...

Jehanne attendit donc que Lou fracasse ses voisins tout en gardant à l'esprit qu'elle pouvait tout aussi bien l'écraser aussi en passant et se disculper ensuite en disant qu'elle n'avait pas bien compris ce qu'il lui avait baragouiné !

Un cri derrière elle la fit se retourner et elle s'aperçut qu'une concurrente sortait de sac...


ELLE TRIIIIIIIIICHE !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Ombeline

avatar

Nombre de messages : 43
Age : 92
ville/duché : Artois
Date d'inscription : 16/09/2009

MessageSujet: Re: Une course de sac   Sam 16 Juil - 20:27

Le second coup d'envoi était donné. Ombeline décida de ne pas se laisser distancer par son fiston, noméooo. Elle prit fermement le sac, zieuta surtout point en arrière, pas le temps de commenter les sottises ou non de la Jehanne, et pis ça risquait surtout de la pertuber tout ça !

Objectif droit devant et montrez de quel bois elle était faite à ce chenapan qu'était son homme qui avait osé se gausser d'elle. Quelle infamie, quel outrage, quel affront, quelle offense, bref trêve de tergiversations, elle devait foncer. Son fiston était déjà parti à fond les manettes. Les petits fours de viande lui avait donné des ailes ! Elle bondissait de plus en plus ... une vraie gazelle ... Coude à coude avec son fiston, une bagarre hargneuse débuta.


Ah mais tu n'vas pas passer, c'est moi qui te le dis, Damoiseau !
Ta mère a encore de la ressource !

Gnia gnia gnia ... C'est ce qu'on verra m'am *hip's... Tu tiendras pas la distance, c'est plus de ton âge ...
même l' vioc l'a dit t'a heure. La patronneuuu va vite s'essouffler !


Quoi ? Comment ? Oh, oh, oh le .... grgrgrgrgr .... je vais le ... Il a osé dire ça !!! GGRGRGRGRGRGRGR


A force de bavarder, elle commençait certes avoir le souffle court mais elle tenait bond et la dernière remarque l'aida à décoller un peu plus le popotin pour sautiller ... Le duo passa même sans s'en rendre compte devant Lou, les doigts dans le nez !

Poum, poum, poum ... Coup de popotin, coup de coude, coup de d'épaule, elle ne se laissa point faire par la fripouille qu'était son fiston ...


Brutossssssssssss ... tu tentes de mettre ko ta mère !
T'as pas honte, tsssssssssss


Ben, nan c'est l'jeu, ma mamounette ! *hip's

Dis donc, tu hip'ses toi ???? T'aurai pas ...

Allez Nathy, hop, hop, hop, vas y ta mère est cuite....elle ne va pas tarder à cracher les madeleines trempées dans le miel qu'elle mange en cachette la nuit. Vas y fiston, tu va gagner....

La voix de Lou l'interrompit. Elle haussa un sourcil, jeta un œil cette fois en arrière en direction de l'auteur de cette petite gentilesse à son intention. ... Nomoéoooo ... Plissement de nez ...

Je rêve ?
Espèce de ... Grgrgrgr, tu vas voir toi aussi, si je suis cuite !
Rattrape-nous donc au lieu de fan ......AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAhhhhhhhhhhh


Sa vindicte se termina par un hurlement, enfin deux même, son fiston donna aussi de la voix. Les deux sacs s'étaient empêtrés, glissant dans une espèce de flaque. Elle fit un joli rouler bouler ... Vrommmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmm ... Les toiles de jute et leurs membres firent un joli méli mélo au sol. ...

Ouille ouille ... oh saperlipopette, j'ai le popotin en compote !
Espèce d'sautard du dimanche d'fiston, tu peux pas regarder d'vant toi .... Raaaaa, j' suis pas prête d'te laisser conduire une charriote, vu comment tu t' débrouilles avec un simple sac ... aieaielleeeeeeeeeee aieaielleeeeeeeeee.


Ben, m'am, peut dire pareil hein ! En plus c'était toi, hein dis, c'est toi dis, qui qui qui m'a foncé d'dans.*hip's*

Oh oh oh, ben tiens ... Sache que ta mère a toujours raison, na !
Allez bougeons de là avant que les autres ne se pointent.Et pis dis donc ... Quelle est cette étrange odeur que je sens ?


Ah, mère et fils avaient l'air mignons comme ça. Y'avait plus qu'à se dépêtrer maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Nathanael

avatar

Nombre de messages : 8
Age : 67
Date d'inscription : 21/06/2011

MessageSujet: Re: Une course de sac   Sam 16 Juil - 21:16

La dame arbitre, sans le savoir, venait de le sauver d'un sermon maternel à tous les coups, en remettant en route la course.Le garnement se lança illico presto. Il dandina du séant sous les mirettes de sa mère, faisant exprès pour la faire enrager. Il était tout content de l'entendre grogner et de lui être passé sous le nez. Il croassait, amusé, et sautillait avec en train mais pas trop vite quand même. Il fallait savoir s'économiser pour le sprint final et c'est pas tout suite ça. Autre chose aussi qui le faisait quelque peu ralentir, son hoquet revenait sans cesse, l'estomac dansait la java la dedans. Il finit par se faire rapidement rattraper par sa mère.

Ah mais tu n'vas pas passer, c'est moi qui te le dis, Damoiseau !
Ta mère a encore de la ressource !


Gnia gnia gnia ... C'est ce qu'on verra m'am *hip's... Tu tiendras pas la distance, c'est plus de ton âge ...
même l' vioc l'a dit t'a heure. La patronneuuu va vite s'essouffler !


Quoi ? Comment ? Oh, oh, oh le .... grgrgrgrgr .... je vais le ... Il a osé dire ça !!! GGRGRGRGRGRGRGR


Flûte, elle ne se laissait par faire. Il avait beau tout donner, et en suer, elle tenait bon mémère. Ben, autant la traiter comme tout adversaire, en avant la volée de coup de fessard. Comme lui disait l'vioc des fois, tout est bon pour gagner et là, le garnement n'avait qu'une envie, souffler la victoire à tous ses Grands, na ! Et pis d 'abord, c'est un truc pas d'la âge ça.

Allez !
Et que je te pousse.
Et que je te bouscule.
Et que je te malmène, maman ou pas maman, elle ne serait pas à la joie, foi d'fiston !
Boum, coup d'popotin un peu plus fort, mémère était déséquilibrée. Un sourire carnassier et malicieux se dessina sur sa frimousse, il avait trouvé une brèche, au grand dam de mémère qui s'époumonait.


Brutossssssssssss ... tu tentes de mettre ko ta mère !
T'as pas honte, tsssssssssss


Ben, nan c'est l'jeu, ma mamounette ! *hip's

Dis donc, tu hip'ses toi ???? T'aurai pas ...

Allez Nathy, hop, hop, hop, vas y ta mère est cuite....elle ne va pas tarder à cracher les madeleines trempées dans le miel qu'elle mange en cachette la nuit. Vas y fiston, tu va gagner....

Ouffffffffffff, pap était tombé à pic ! Il lui renvoya un large sourire où l'on pouvait y voir une belle rangée de quenottes, et profita de l'inattention de sa mère pour lui passer devant.

Je rêve ?
Espèce de ... Grgrgrgr, tu vas voir toi aussi, si je suis cuite !
Rattrape-nous donc au lieu de fan ......AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAhhhhhhhhhhh


AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH
Lâcheeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee mouaaaaaaaaaaaaaaaaaaa


Il se vit partir en avant, ne pouvant éviter la flaque de flotte devant son sac. Enchevêtré l'un dans l'autre, les eux sacs formèrent une jolie boule et roula roula roula ou plutôt glissa, glissa, glissa.... Mais quand ça va s'arrêterrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr, pesta-t-il, la tête et le corps secoués en tout sens et surtout écrabouillés par la mémère ... L'avait raison pap, elle graille trop de madeleines !

Ouille ouille ... oh saperlipopette, j'ai le popotin en compote !
Espèce d'sautard du dimanche d'fiston, tu peux pas regarder d'vant toi .... Raaaaa, j' suis pas prête d'te laisser conduire une charriote, vu comment tu t' débrouilles avec un simple sac ... aieaielleeeeeeeeeee aieaielleeeeeeeeee.


Ben, m'am, peut dire pareil hein ! En plus c'était toi, hein dis, c'est toi dis, qui qui qui m'a foncé d'dans.*hip's*

Oh oh oh, ben tiens ... Sache que ta mère a toujours raison, na !
Allez bougeons de là avant que les autres ne se pointent.Et pis dis donc ... Quelle est cette étrange odeur que je sens ?


Oh pétard, il allait se prendre une soufflante, si elle apprend qu'il s'était enfilé une belle bouteille de mirabelle. Il se releva à la hâte, bousculant au passage sa mère.

Pardon, pardon

Tout d'un trac, son estomac fit des siennes ... olalalala, ça bouillonnait la dedans, une remontée gastrique arrivait ... Tayo tayo tayo, il devait déguerpir de là ... La frimousse devenue verdâtre, il se dépêtra de son sac et détalla comme un lapin en direction d'un buisson.

Où que tu vas ?

Entendit-il crier sa mère.

Buissonnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn répondit-il juste avant de claquer une peau.
Revenir en haut Aller en bas
Rufus

avatar

Nombre de messages : 31
Age : 66
ville/duché : Artois
niveau/metier : Intendant, coursier, indispensable en somme au domaine d'Ytres
Humeur : joviale devant une belle plante
Date d'inscription : 17/06/2011

MessageSujet: Re: Une course de sac   Sam 16 Juil - 23:06

Le pépère ramena un tabouret et s'installa bibine en main afin de zieuter la course pénard dans un coin tout aussi pénard. Ses noeilnoeils allaient et venaient, zieutant enfin reluquant surtout les sacs fourrés de donzelles. Y'avait pas à dire, même dans un sac, certains avaient de la classe qu'il pensait. M'enfin, le bonhomme aurait aimé prendre la place du sacos là. Piau contre piau, zety bon que za. Allez, il s'en jeta un p'tit coup d'mirabelle dans le bec. Petit récurage des écuries au passage, et beau glaire éjecté du gosier qui l'asticotait. Après quelques mimiques rufulesques, il était fin prêt pour mâter la course.

Ben c'était pas triste à voir. Le Major faisait encore le mariole. Fallait pas plus pour monter la moutarde au nez du pépère. Contrarié, il s'enfila une autre rasade de mirabelle et émit un énorme rot caverneux, puis joua le supporter de service, pas forcément parfait mais fallait pas trop lui en demander.


Hé huehue la patronneuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu, fauty y aller, hein fauty la chercher la pompomme euh enfin le bidule zau bout quoi !
Zavez vu la flibustière d'carnaval vous colle zau train. Les zolies rainettes lorraines zauzzi, elles zavent zautiller elles !


Le Major avait de l'avance, un peu trop à son goût. Il ne put s'empêcher d'envoyer une pique à voix basse, hein, pas l'moment de s'faire trop remarquer par l'Major. L'avait la main leste le gars des fois, et pis bon voulait pas être accussationner d'lui avoir faire perdre l'faze. Le major la perdrait tout seul. Ses noeilsnoeils virèrent vers le groupe de zolies donzelles, qui sautillaient gaiement sur la piste. Elles étaient ben bien mignonnettes. Il gonfla les poumons, mit les paluches en porte voix et les encouragea.

Zallez les zolies rainettes,
Faîtes de belles rizettes
Pépère Ruru za fond pour vious
J'zerai là jusqu'au biout !!!

Zautez l'rainettes
Zallez, zallez !!!


Il applaudit avec vigueur, gesticula sur son tabouret, leva même la bibine en signe d'encouragement.

J'zouffreeeeeeeeeeeeeeee zavec viousssssssssss !!!
Zallez les bielles rainettessssssss
On va y'arrivé que j'dis moua !!!


Petite bavouille qui ruissèlent au coin du bec. Un mouvement attira son attention vers le devant. Noeilnoeils en action, il vit la patronneuu passa devant le bec du Major et même le mouflet. Le fou rire le prit, il se tordit en deux, et se vautra par terre. Il rit, il rit à en perdre haleine quoique là, c'était pas plus mal, il avait une haleine de chacal le pépère. Se revissant sur son tabouret, encore plié de rire, il ne put s'empêcher d'interpeler le Major.

Bonté d'mère, l'est za la ramazze l' Major.
Ah zety vraiment zun guignol d'zervice ze couillon là, même pas fichu d' zauter correctement. Fauty pourtant pas zêtre clerc pour za, m'est zavis. Mouhahaahahha, même l'drole l' dépazze et pis zune bonne femme. Mouhahahaaha, la honte, la honte.


Il remarque la matelote du groupe, suivie de près des jolies donzelles ... Bon y'avait des gars, mais pas vraiment eux qui attirèrent son attention. Pas qu'ils soient inintéressants mais les goûts et les couleurs, hein, chacun son dada.

Vain dieu. Oh l' Major, za puire, za puire, la marin d'eau douze va vous pouzze zau fion !
Fauty zen donner d'coups d'rein, hein, fauty qu' j"joue l'prézepteur, mouhahahaha !!!


Des cling cling cling attièrent son attention. Noeilnoeils sur la silhouette de Majoie.

Ben zety l'a fait du tintamarre la p'tiote rainette.
L'a bezoin qu' pépère Ruru filoche un coup d'paluche ?
Zety d'bon coeur que za.


Il se dirigea vers la donzelle qui balançait les bras de gauche à droite, laissant tomber le sac à ses pieds et criait à corps et à cri.

J'arriveuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu, j'zuizze lààààààààààààààààà.
J'vole, j'cours, j'galope, j'crapahuteeeeeeeeeeee, zety moua que voila.


Il fut rapidement devant la donzelle, les noeilnoeils ne perdaient pas une miette de la vue.

Y a zun zouzis, bielle rainette ?
Revenir en haut Aller en bas
Majoie

avatar

Nombre de messages : 40
Age : 54
Date d'inscription : 09/06/2011

MessageSujet: Re: Une course de sac   Dim 17 Juil - 6:22

Citation :
J'arriveuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu, j'zuizze lààààààààààààààààà.
J'vole, j'cours, j'galope, j'crapahuteeeeeeeeeeee, zety moua que voila.

Elle vit arriver un homme débonnaire il va s'en dire car elle avait entendu ses encouragements qu'elle avait bien du mal à comprendre par moment mais à entendre le tintamarre qui régnait ici c'était quasi chose impensable...comme il se dirigeait vers elle elle crue comprendre qu'il désirait lui filer un coup de main..et quel coup de main...ça...!!

Citation :
Y a zun zouzis, bielle rainette ?

Le regardant elle lui prit la main et se pencha espérant qu'il suivrait son mouvement et elle remonta un peu le sac afin qu'il puisse voir par lui-même...que dis-je...sentir et même toucher...elle le sentit bien un tantinet réticent à moins que son regard plongé dans mon décolleté lui enlevait toutes idées quelles qu'elles soient...

Elle enfonça sa main plus profondément la déposant doucement sur......la fine toile et les rondeurs......des cailloux en le regardant dans les yeux à savoir s'il viendrait aux mêmes conclusions qu'elle...Aurait-elle été bernée ou simplement malchanceuse au point de prendre un sac qui servait à vendre au poids ?

Elle gesticula ainsi un moment et sentit sur elle des regards tournés...mais HÉ c'est qu'elle devait mettre les choses au point!

Messire vous voyez-bien non? Ces rondeurs que vous sentez entre vos doigts...dîtes-moi sérieusement ce que vous en pensez...Oh et puisque vous avez la main dans mon sac....

Elle souriait trouvant le choix de ses mots...burlesque!

... aussi bien se présenter...je suis Majoie de Nancy en Lorraine...ravie de faire votre connaissance...de si près c'est un véritable plaisir surtout que nous devrons nous affronter en duel à l'épée et j'espère bien goûter de votre....lame bien affûtée comme vous gouterez de la mienne !

Elle le suivit du coin de l'oeil tout en lui parlant soit le langage était fort différent mais elle espérait s'être bien fait comprendre elle en doutait fortement quand elle le vit devenir jaune puis rouge ensuite vert pour finalement prendre une teinte de bleu-gris tout à fait hilarante..elle posa ses doigts sur ses lèvres et attendit ne sachant plus trop où se mettre

Revenir en haut Aller en bas
Lavania

avatar

Nombre de messages : 13
Age : 27
Date d'inscription : 19/06/2011

MessageSujet: Re: Une course de sac   Dim 17 Juil - 19:40

Jamais Lavania n'avait vu autant d'action lors d'une course de sac! Il était vrai qu'elle n'avait pas assisté à une tonne de course de sac dans sa vie non plus, il s'agissait en réalité de sa deuxième et elle ne faisait que commencer. Cependant les spectateurs n'allait pas s'ennuyer et l'organisatrice non plus!

D'ailleurs, parlant de spectateur, il y en avait un, difficile à comprendre par moment, mais très énergique!

Lavania suivait donc la course, voyant le petit Nathanael, dont elle avait fait la connaissance plus tôt, quitter son sac pour rejoindre le buisson le plus près. Une envie pressante? Se demandait la jeune femme qui avait elle même quelques petits monstres dans sa vie.

Elle tentait également de suivre les échanges entres les divers participants, mais ne les connaissant que très peu, cela lui prenait une concentration immense, pour au final, ne pas comprendre grand chose, si ce n'est qu'il semblait aimer se taquiner entre eux. Cela fit sourire la jeune femme, ils semblaient prendre plaisir à la course de sac et cela la ravie!

Mais elle fut vite sortie de ses pensées, par la douce voix mélodieuse de cette Lorraine, qu'elle connaissait plus ou moins bien, qui l'appelait à l'aide...

Dans un appel ressemblant drôlement à ceci: "LAVANIAAAAAAAAAAAAAAA!! J'ai un petit problème!!Vous auriez l'amabilité de venir ici?"

Lavania fronça les sourcils. Un petit problème? Et depuis quand Majoie lui demandais si elle avait l'amabilité de venir ici, en la vouvoyant qui plus est? Étrange... C'est sans doute pour cette raison que Lavania mis un peu de temps avant de s'approcher pour voir la nature du problème et qu'elle arriva après le supporter auquel Majoie expliquait le problème.

L'organisatrice sembla comprendre qu'il y avait des roches dans le sac de l'Eclatante participante. Étrange... Et qui connaissait la relation Majoie/Lavania pourrait soupçonner que la dite Lavania eut remplit le sac de la dite Majoie pour la ralentir...

Or Lavania était une personne honnête et n'aurait ô grand jamais fait une telle chose! Quoi que... quelques années au paravant l'idée lui serait sans doute venu, mais aujourd'hui? Naaaan, elle avait vieillit notre Lavette, maturé aussi. C'était sans doute la maternité... On change un tantinet quand on devient maman. Et quand on devient maman cinq fois... Forcément...

La jeune femme fit donc face au problème et regarda Majoie. Si elle voulait encore avoir le temps de remporter la course, ce n'était pas vraiment le temps de démarrer une enquête pour trouver le coupable, ainsi Lavania ne voyait qu'une solution qu'elle exprima de manière assez crue.

Ben oui, fallait pas faire perdre de temps à la participante! Elle avait perdue bien assez de temps comme ça à sautiller le sac plein de roche!

Ben enlève les! S'exclama-t-elle en écartant les bras, l'air de dire: " Qu'est-ce que tu veux que je te dise? "

Lavania s'éloigna ensuite de la piste de course, histoire de ne pas se faire happer par un coureur s'en venant à toute allure. La course ne s'arrêtait pas pour une histoire de roche!

Citation :
    Résultat du 3ème tour:

    (Résultat du dé) 8, 10, 9, 10, 2, 14, 8, 6.

    Marjolaine 8 = 3 cases
    Lou 10 = 1 case
    Jehanne 9 = 1 case
    Ombeline 10 = 1 case
    Nathanael 2 = 1 case
    Majoie 14 = 2 cases
    Mélodie 8 = 3 case
    Gabriel 6 = 1 cases

    Après le 3ème tour, voici votre emplacement:

    Départ:
    1:
    2:
    3:
    4:
    5: Mélodie
    6: Jehanne, Majoie
    7: Lou, Gabriel
    8:
    9: Marjolaine, Ombeline, Nathanael
    10:
    11:
    12:
    13:
    14:
    15:
    Arrivée:
Revenir en haut Aller en bas
marjolainne

avatar

Nombre de messages : 824
Age : 47
Date d'inscription : 11/02/2008

MessageSujet: Re: Une course de sac   Lun 18 Juil - 15:35

Marjolainne sauta d un bond et elle faillit s étaler sur une flaque d eau mais réussi à se maintenir et glissa loin devant.
Qu elle ne fut sa surprise quand elle vit que Majoie ne l avait pas suivi et qu elle vociférait des paroles qu elle arrivait pas à entendre de là ou elle se trouvait.
Cette course l amusait de plus en plus ,et quand elle fit un nouveau bond,elle se mit à chanter et se retrouva devant avec son amie Ombeline et son Fils


Ton fils se trémousse bien dans son sac pour arriver à nous tenir ,tu ne trouve pas Omby?.
Marjolainne s éclata de rire et se retourna pour voir ou en était les autres concurrents
Revenir en haut Aller en bas
jehanne66

avatar

Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 49
ville/duché : Artois
niveau/metier : niveau 2 - Forgeronne et Maître au fort de Calais.
Humeur : Déplorable parfois, massacrante souvent ! ^^
Date d'inscription : 17/06/2011

MessageSujet: Re: Une course de sac   Lun 18 Juil - 16:00

Pas doué le Lieutenant, mais alors... pas doué du tout !!!!!
Lui qui devait envoyer valser les concurrents à ses côtés n'avait réussi qu'à en projeter une loin devant et Jehanne avait beau se trémousser, elle était toujours belle et bien coincée derrière deux postérieurs masculins.
Bon d'accord, ce n'était pas pour lui déplaire, bien qu'avec les sacs, elle ne pouvait réellement apprécier la musculature fessière des deux Sires.
Aussi, c'est tout naturellement qu'elle voulut comparer leurs fermetés et elle lâcha son sac une seconde pour tâter.
Zut flûte, la Dame qui hurlait quelques instants plus tôt venait de la rejoindre et la trouva les mains dans les sacs de devant.

Une excuse vite !!!


Ah quand on manque de tomber, on s'rattrape à c'qu'on peut hein !!!!!

Jehanne espérait que cette baliverne expliquerait son geste, et soit dit en passant, le Sire aux côtés du Lieutenant avait un fessier bien ferme à en avoir l'eau à la bouche...
Revenir en haut Aller en bas
Majoie

avatar

Nombre de messages : 40
Age : 54
Date d'inscription : 09/06/2011

MessageSujet: Re: Une course de sac   Lun 18 Juil - 17:33

Citation :
Ben enlève les!

Sur ces dernières paroles l'organisatrice lui fit un signe de ses bras du genre "Mais je m'en fout moi!"....et l'homme qui lui avait proposé son aide avait toujours les mains dans son sac,... un filet de salive au coin des lèvres..

Mais que...mais comment faire la???Enlève les...enlève les...gggrrr... facile à dire mais sont cousus dans une poche ces fichus cailloux...non mais la poisse ça!! Allez pense Majoie GROUILLE!!....

Ces derniers mots avaient été chantés un peu fort ils firent sursauter le sire qui bascula et tomba sur les fesses au moment même ou la course repris de sa vigueur...

AHHHHHHHHHHHHhhh tout de même l'écart s'amenuise entre les concurrents...

Elle jetait un regard derrière elle afin de s'assurer que Mélodie ne lui rentrerait pas dedans etttttttttttttttttttttttttttttttttt s'arrêta juste à temps à deux poils près d'une dame la joue bien appuyée contre le cul de l'un des hommes...et les mains on ne sait trop où....

Citation :
Ah quand on manque de tomber, on s'rattrape à c'qu'on peut hein !!!!!

...ses mains continuant de s'accrocher fermement mais à quoi? et le fessier bombé, ferme et toujours inconnu pour le moment.... enfin pour ce qu'elle pouvait en juger...la dame n'avait en fait que reculer un peu son visage pour lui adresser ces quelques mots...à croire qu'elle s'apprêtait à y mordre à belle dents et que son arrivée inopinée l'en avait dissuadée...

ARF! oui bien d'accord avec vous....moi je donnerais bien un peu du poids qui m'est impartit sans que je le désires...vous auriez pas une dague? Ou alors dans le sac dans lequel vous avez les mains vous en trouveriez pas une pour moi afin que je puisse trancher cette foutue poche???

Ne sachant trop si la dame saurait reconnaître une dague elle lui fit une brève description..

Vous savez quelque chose de très dur...ferme...à la fois long et large d'une longueur d'un poisson moyen...le moins possible avec une courbe car ils sont moins efficaces ceux-là...du moins selon mon expérience...HUmmm vous trouvez?


Déjà il était difficile de reconnaître les culs qui étaient devant elle mais la avec un visage penché sur une partie qui était hautement reconnaissable si on la voyait dans son entier et qu'elle était déjà connue c'était peine perdue d'essayer de le reconnaître...chose certaine ses muscles tendus étaient à coup sûr masculin et l'un d'eux en voie d'être littéralement dévoré si la course ne reprenait pas de si tôt....
Revenir en haut Aller en bas
jehanne66

avatar

Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 49
ville/duché : Artois
niveau/metier : niveau 2 - Forgeronne et Maître au fort de Calais.
Humeur : Déplorable parfois, massacrante souvent ! ^^
Date d'inscription : 17/06/2011

MessageSujet: Re: Une course de sac   Lun 18 Juil - 17:49

Jehanne toute heureuse d'avoir à nouveau un excuse valable pour refourrer ses mains là où il faut pas, s'excusa auprès de Lou et de son compagnon de voyage.

Ahhhh ben c'est un cas d'force majeure messires !!!
On cherche un truc ferme et d'une bonne longueur pas trop courbe parce que ça marche moins bien à c'qui parait... ma voisine est connaisseuse et semble dans le besoin...


La soldate recommença ses fouilles en espérant ne pas se prendre une beigne... ben quoi on peut rêver hein !
Mais ses recherches restèrent vaines.


Ah vue d'nez très chère, y'a rien de ferme là-dedans...
Revenir en haut Aller en bas
Rufus

avatar

Nombre de messages : 31
Age : 66
ville/duché : Artois
niveau/metier : Intendant, coursier, indispensable en somme au domaine d'Ytres
Humeur : joviale devant une belle plante
Date d'inscription : 17/06/2011

MessageSujet: Re: Une course de sac   Lun 18 Juil - 17:50

A peine devant elle, que cette dernière le laissa coit. Elle prenait les choses en main en lui accaparant déjà les siennes de paluches telle une vorace, bien empressée de faire corps déjà. Le pépère, après un instant d'hésitation ou plutôt se laissant parcourir par le grand frisson qui le traversait de part en part ... de son panari au pied à sa verrue derrière l'esgourde ... C'était chaud, chaud, très chaud ... Déjà la sueur ruisselait le front, les guiliguilis ressentis dans les braies montraient qu'il n'était en aucun insensible aux charmes de la rainette lorraine ... à la douceur satinée de ses mimines, à son regard de biche en désarroi et surtout à ses ... MARACASSSSSSSSSSSSSSSSSSSs, ses noeilnoeils s'écarquillèrent aussi grand qu'il le pouvait, perdus dans les vallées qui dardaient sous son pif ... L'était sans doute zau paradis des rainettes. ... Zen plus, il en était certain, c'était une goulue, une vorace, une gourmette, une insatiable, elle lui faisait caresser,que dis-je tâter, peloter, titiller, malaxer des rondeurs ben bien dures ... Il eut ben bien du mal à croiser son regard, tant il en était déjà sur sa propre voie lactée, un sourire béat sur ses lèvres molles ... m'enfin, il dut tout d'même un moment donné croisé les noeilnoeils de la rainette.

Messire vous voyez-bien non? Ces rondeurs que vous sentez entre vos doigts...dîtes-moi sérieusement ce que vous en pensez...Oh et puisque vous avez la main dans mon sac....
... aussi bien se présenter...je suis Majoie de Nancy en Lorraine...ravie de faire votre connaissance...de si près c'est un véritable plaisir surtout que nous devrons nous affronter en duel à l'épée et j'espère bien goûter de votre....lame bien affutée comme vous gouterez de la mienne


Le Rufus se redressait bien droit, bomba le torse et arbora son fameux regard lubrique sur elle. D'une voix caverneuse, il répondit, prenant bien garde de toujours tâter les rondeurs ressentis à travers la toile.

Zé rondeurs me zemblent bien moelleuzes pour être des pierres.

Ze manque à tous mes devoirs. Ze me prézente z'aussi. De pour zûr, j' zuizze le grand don juan de l'artois, le biau sieur Rufus
et j'demeure z'au domaine d'Ytres.

Ze suis z'enchanté de vous connaître Majoie de la quiche lorraine.


Il se colla au plus près de la belle rainettes, le contact tactile, il aimeeeeeeeeeeeeeeee ça. Elle était reléguée aux oubliettes du passé, la jolie rouquine du champs de tir, là il était tout à la jolie Majoie.

Zé avec z'un immenzeuhhhhh plaizir que j'vais vous culbiouter, euh... vious combattre.
Vious pourrez tâter à loizir d'mon instrument enfin d'ma z'épée.
D'pour zûr qu'elle est z'affutée. Zé zavec zun grand z'honneur que j'vous la planterai pour notre plus grand plaizir.
Vious ferez comme l'autre guignol d'lieutenant, vous m'montrerez votre motte secréte.
Ze sens que nous z'allons faire zun zolie corps z'à corps zen tête à tête pour z'en finir zen tête z'a queue.


Oeillades bien appuyées ... Coeur battant la chamade ... Paupaul en pleine extension ... Voix de Cupidon explosant dans l'air .... Grrrrrr, erreur, malheur, ce n'était pas Cupidon mais l'arbitre ... Zety qu'elle veut m'cazer mon coup, zelle-la.

Ben enlève les!

Le pépère ne perdit pas pour autant le nord et ne retint que ce qui avait de l'intérêt.

Va vous zaider moua ... Zen zun tour d'rein, j'zais déloquer tout za moua.
Laizzeeeeeeeeeeeee toua faireeeeeeeeeeeeeee biautéééééééééééééééééé


Mais que...mais comment faire la???Enlève les...enlève les...gggrrr... facile à dire mais sont cousus dans une poche ces fichus cailloux...non mais la poisse ça!! Allez pense Majoie GROUILLE!!....

Laizzeeeeeeeeeeeeee toua faireuuuuuuuuuuuuuuuuuuu susurra-t-il comme le fameux Kaa, le python hypnotiseur qui fera un tabac des siècles plus tard.

Les grosses paluches moites se firent plus fouineuses dans le sac ...
La participante n'écouta sans doute rien ou ne ressentit pas elle le Grand frisson de chez frisson ...
L'hypnose rufulesque ne fit mouche.
La course reprit son petit bonhomme de chemin, laissant le pépère le fessier par terre, gesticulant son mécontentement. Quand il se retrouva sur ses guiboles, il invectiva la rainette, pas trop fort quand même mais bon ronchonna.


Zagaze pizzette !!! Zety pas pozzible que za !!! Bonté d'mère, et qué va zen occuper d'paupaul, grgrgrgrgrg

L'était pas content, mais pas content le pépère. Il zieuta un regard mauvais sur la course, et tomba pile poil sur une scène qu'il ne fallait pas ! Perche grandement tendue, il beugla tout fort, espérant bien être entendu par la patronneuuuuuuuuuuuuuuuuu.

Patronneuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu
Y'a la Jehanne qué s' la jour za la Marie !!!
Et là, j'ai zencore rein bu !!! Zou zalors une pizette d'chat, hein.
Zety ben bien zune croqueuze que zelle-là, j'le savais, j'le zavais y'avait quelque choze zentre eux deux.


Et une rasade de mirabelle dans le gosier au passage, ça ne fait pas de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Majoie

avatar

Nombre de messages : 40
Age : 54
Date d'inscription : 09/06/2011

MessageSujet: Re: Une course de sac   Mar 19 Juil - 4:22

Citation :
Ah vue d'nez très chère, y'a rien de ferme là-dedans...

RHAaaaaaaaaaaaaaa ...zut et enfer!!!...elle trépignait de colère car quelque chose de ferme et de tendu d'autant plus qu'il était animé d'une plottée de bonnes volontés...elle avait bien vu et venait de le laisser glisser sur les fesses pour se lancer à nouveau dans la course....

...mais c'est que pour tâter l'Rufus il tâtait et pas à peu près...sa vue s'était troublée l'espace d'un moment elle ne savait trop ce qu'il fourrageait dans le sac mais il y allait! Les genoux tremblants, le souffle un peu court et le coeur en émoi elle avait heureusement (ou malheureusement?)repris la course lorsque la juge le demanda mais là fort déçue de ne rien trouver pour la délivrer elle s'entêta...

Et si vous cherchiez...disons...plus à fond? Siyouplait vous êtes ma dernière chance m'dame! supplia-t-elle la dame aux mains fouineuses

À moins que le Rufus s'amène à nouveau ce dont elle doutait...il n'avait probablement pas apprécié se faire fausser compagnie aussi rapidement et sans préliminaires en plus...elle savait qu'ils se retrouveraient sur scène à se donner corps et âme dans un duel dont un seul en sortirait gagnant ou gagnante!!! Il n'y a que dans les contes de fée qu'il en était autrement et que les deux ressortaient vainqueurs d'une lutte sans merci....
Revenir en haut Aller en bas
jehanne66

avatar

Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 49
ville/duché : Artois
niveau/metier : niveau 2 - Forgeronne et Maître au fort de Calais.
Humeur : Déplorable parfois, massacrante souvent ! ^^
Date d'inscription : 17/06/2011

MessageSujet: Re: Une course de sac   Mar 19 Juil - 11:45

Plus à fond qu'elle disait la Dame...
Elle en avait d'bonnes !
C'est pas elle qui allait se prendre une avoine à force de partir de ses deux mains en quête... quête qui restait toujours vaine d'ailleurs...


Désolée je suis...
Ils ont dû laisser leur attirail de côté avant d'sauter, ce qui n'est pas très logique somme toute car on a toujours besoin de son matériel pour ce faire... la preuve !


Entendant le Rufus brailler au scandale alors qu'elle tâtonnait les deux hommes, Jehanne retira vite fait sa main baladeuse du sac de Lou.
Celui ci qui s'évertuait à repousser à grand coup d'épaule le Sire à ses côtés, fut alerté par les cris de l'intendant, et venait de comprendre qu'une intrusion s'était produite dans son sac...
Jehanne, avec un sourire angélique et les joues cramoisie répondit au regard qu'il lui lança.


Ce n'est pas c'que vous croyez Lieutenant !!!
C'est cette Dame qui est en difficulté !
C'est un cas d'force majeure vous comprenez...
Elle a besoin de quelque chose de long, de ferme, pas trop courbe...


Ohhhh mais pourquoi s'enfonçait elle dans cette description vaseuse ?!?!
Comme si la situation n'était pas assez délicate comme ça...
Au fait Jehanne, au fait !!!


Elle a besoin d'une dague quoi !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
leportel62

avatar

Nombre de messages : 43
Age : 97
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Une course de sac   Mar 19 Juil - 13:33

Lou donna, comme prévu, ses coups dépaules qui n'eurent pas l'effet escompté. Marjolainne fut propulsé à l'avant et le sire resta à ses côtés.
Sur ce coup là, il avait mal calculé son coup, c'était le cas de le dire. Un peu comme ci il avait oublié de sauter de la charrette en route alors qu'il prenait soin de la vicomtesse.

Bon, c'est pas tout ça, mais il fallait rebondir. Et hop.....Mais c'est quoi ce saut de nain.!!!

Il sentit qu'on trifouillait dans son sac.


Mais, c'est quoi ça encore? Un regard à l'arrière pour constater que Jehanne s'agrippait à ses fesses.

Ah quand on manque de tomber, on s'rattrape à c'qu'on peut hein !!!!!

Mais tu vas me lâcher sac à vin.

Au même instant, il entendit sa voisine lui dire :

Vous savez quelque chose de très dur...ferme...à la fois long et large d'une longueur d'un poisson moyen...le moins possible avec une courbe car ils sont moins efficaces ceux-là...du moins selon mon expérience...HUmmm vous trouvez?

La cannibale enchaîna.

Ahhhh ben c'est un cas d'force majeure messires !!!
On cherche un truc ferme et d'une bonne longueur pas trop courbe parce que ça marche moins bien à c'qui parait... ma voisine est connaisseuse et semble dans le besoin...


Hum, dur, long, ferme. Enlèves tes sales pattes de là. Ce truc là, j'en ai mais c'est beaucoup plus bas.

Ah vue d'nez très chère, y'a rien de ferme là-dedans...

J'vais t'en foutre un truc ferme. T'as de la chance que je ne sois pas célibat car une fois la bouche pleine je peux t'assurer que tu ne dirais plus Bertincourt mais Betin chà bourre.

Patronneuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu
Y'a la Jehanne qué s' la jour za la Marie !!!
Et là, j'ai zencore rein bu !!! Zou zalors une pizette d'chat, hein.
Zety ben bien zune croqueuze que zelle-là, j'le savais, j'le zavais y'avait quelque choze zentre eux deux.


Mais c'est pas vrai, voilà que le Ruru se mettait à hurler. De pour zûr, comme dirait le guignol, là il allait se prendre la vicomtesse sur le dos.

Et si vous cherchiez...disons...plus à fond? Siyouplait vous êtes ma dernière chance m'dame!

Lou se demanda si la voisine de Jeh n'avait pas l'esprit mal tourné.

Désolée je suis...
Ils ont dû laisser leur attirail de côté avant d'sauter, ce qui n'est pas très logique somme toute car on a toujours besoin de son matériel pour ce faire... la preuve !


Lou lança un regard noir à la dame de compagnie.

Ce n'est pas c'que vous croyez Lieutenant !!!
C'est cette Dame qui est en difficulté !
C'est un cas d'force majeure vous comprenez...
Elle a besoin de quelque chose de long, de ferme, pas trop courbe...


Et quelque chose de rond, puissant et qui casse un nez, ça te dit quelque chose, espèce d'espèce de marin d'eau douce.

En colère, Lou plongea les deux mains dans le sac et retira deux dagues de ses bottes qu'il allait tendre à Jehanne.

C'est ceci que tu cherches?

D'un mouvement vif et rapide, il avança ses deux mains au niveau des cous de ces dames et d'un mouvement de haut en bas, fit descendre ses dagues dans les jolis chemisiers laissant apparaître....
Au moment de jouir du spectacle, son regard sentit un regard et même plusieurs sur lui. Celui qui l'intriguait le plus, c'était ce fameux chat avec ses yeux perçants qui ne semblait pas le lâcher depuis son arrivée en Lorraine...
Revenir en haut Aller en bas
Nathanael

avatar

Nombre de messages : 8
Age : 67
Date d'inscription : 21/06/2011

MessageSujet: Re: Une course de sac   Mar 19 Juil - 15:36

Le garnement revint du buisson la bouche pâteuse mais se sentait encore patraque, voir lourdaud. Olalala, il n'aurait pas du vouloir jouer les grands en s'enfilant cette petite rasade de mirabelle. Ses bonds avaient perdu de leur ressort, par contre ses *hip's*, eux croisèrent. Il eut bien du mal à réaliser ce saut, atterrissant aux côtés de sa mère et de leur hôtesse. Il les gratifia de son sourire charmeur puis ses esgourdes frétillèrent. Y'avait de l'agitation derrière. Coup de coude à ses voisines. Il tourna la tête vers le boucan, écouta les échanges des Grands, qui l'intrigua rudement. Il tendit le cou et aperçut son éducatrice la main dans le sac, et c'était peu dire. Il grogna son mécontentement.

Ben hé ho, c'est *hip's* mouaaaaaaaaaaaaaaa qué en apprentissage !!!
Pourquoi tu tâtes *hip's* pap toua ?
Zé zinjuste za !


Il croisa les bras, la mine en colère ... mais les décroisa aussi sec, et releva le nez en observant la suite, bouche bée ... Ses mirettes s'agrandirent lors de l'effeuillage inopinée.

Ben fais *hip's* pas dans la *hip's* dentelle, pap, hein dis mam, hein dis ?

dit-il en tirant sur la toile de jute de sa mère.
Revenir en haut Aller en bas
Ombeline

avatar

Nombre de messages : 43
Age : 92
ville/duché : Artois
Date d'inscription : 16/09/2009

MessageSujet: Re: Une course de sac   Mer 20 Juil - 1:12

Ce n’était pas l’envie qui lui manquait là de bondir comme précédemment mais y’avait comme qui dirait un petit souci, plus exactement, un souci d’habillement. Dans sa cascade précédente avec sa canaille de fiston, elle avait du faire un accroc ou je ne sais quoi, enfin si moi je sais, elle nan, du moins pas encore … Ombeline s’inquiéta, bidouilla derrière son dos, vérifia les attaches, les divers lacets et rubans de sa tenue, chercha le problème avec méticulosité du bout des doigts … Et là … Ses pommettes rosirent. Misère de misère. Elle comprenait soudain pour quelle étrange raison, elle respirait mieux … Rien à voir avec une question d’endurance ou de rythme … Du tout, du tout …. Misère, de misère, répéta-t-elle nerveusement. Un froissement de toile se fit entendre à ses côtés, puis une voix … Marjolainne l’avait rejointe …

Ton fils se trémousse bien dans son sac pour arriver à nous tenir, tu ne trouve pas Omby?.

Oui, j’ai bien peur que cette petite fripouille finisse devant nous ! Pas question de se faire devancer par un p’tit bout, noméooo !!!
Et …


Un charivari derrière eux, lui fit tourner la tête alors qu’elle voulait confier son tracas à sa voisine, plus à même de lui porter secours … pas qu’elle était en panique ou que l’instant était grave, hein mais bon, elle n’avait point l’envie non plus que crier cela sur tous les toits la raison de son émoi et n’avait aucunement l’envie de perdre pour ce genre de détail. Cela se trouve un simple laçage et ce petit désagrément n’était plus.
Elle vit non loin sur le côté Rufus en compagnie d’une des concurrentes … Tiens, étrange, songea-t-elle … Y’avait-il anguille sous roche ? La jeune femme se reporta sur l’autre groupe, là où y’avait tout autant de remue ménage. Elle reconnut la voix de Jehanne mais ne la voyait guère d’ici. Les deux hommes faisaient barrage de leur corps. Soudain, un mouvement se fit. Lou s’enfonçait en son sac, cherchant à priori quelque chose. Elle se haussa sur ses pieds. Un craquement d’étoffe étouffé retentit mais elle n’y prêta point plus attention que cela, trop curieuse de savoir ce qui se tramait du côté de son homme… Elle interrogea d’ailleurs sa voisine à ce sujet.


Ben, que font-ils donc ?

Elle n’en dit point plus tant la scène la laissa médusée sur place.

Ben fais *hip's* pas dans la *hip's* dentelle, pap, hein dis mam, hein dis ?

En ces secondes, elle n’avait qu’une idée fixe rejoindre le peloton arrière là afin d’y voir de plus près et illico presto. Et manque de chance, pour notre Vicomtesse, tout ne se déroula point selon ses désirs. Dans la manœuvre de retournement de sac, elle ne réussit qu’à réaliser une nouvelle cascade … je vous laisse trouver un nom pour cette majestueuse chute … Cette performance non demandée et dénuée de grâce, faut dire que ce n’était pas prévu, bref s’acheva quelques secondes après un craquement, cette fois point étouffé et un ouchhhhhhh douloureux de la dame … Relevant la tête, la mine défaite, cette dernière pesta contre le mauvais sort … Quelle ne fut pas sa surprise d’apercevoir passant non loin de son nez, comme s’il la narguait … ce satanée chat noir !!! Le même rencontré au matin … Déjà source de chagrin … Il s’était emberlificoté dans ses gambettes et il s’en était fallu de peu qu’elle dévala les escaliers de l’auberge … Une flopée de jurons et de grognements suivirent en sa direction …. Jurons plus énergiques quand elle réalisa que son soucis de tenue s’était aggravé … Se relever ou ne pas se relever, telle était la question en ces horribles et longues secondes …
Revenir en haut Aller en bas
Majoie

avatar

Nombre de messages : 40
Age : 54
Date d'inscription : 09/06/2011

MessageSujet: Re: Une course de sac   Jeu 21 Juil - 5:24

Elle croyait bien sa dernière heure arrivée quand une dague venue dont ne sais où vint lui apparaitre sous le menton si elle avait su la suite des événements elle se serait à coup sur mise à l'abri...

Un des hommes qu'elle ne connaissait ni d'Adam et encore moins d'Ève s'était rapidement penché vers ses bottes et en avait sortit deux dagues fort bien affutées...il les glissaient sous leur menton d'ailleurs...fort imprudemment qui plus est...quelle ne fut pas sa surprise de lui voir redescendre l'embout pointu vers le haut du lacet de sa chemisette et redescendre d'un coup sec vers le bas dénudant ainsi sa poitrine devant tous...il était agile le gredin car il avait fait subir le même sort à celle qui tentait désespérément de l'aider...

Vivement elle reprit les pans de sa chemise et la noua sur son nombril...certes le décolleté était on ne peut plus plongeant et dévoilait plus que de coutume mais il fallait bien en finir avec cette course hein! Se tournant vers celui qui s'était permis une telle fantaisie sur sa personne elle récrimina...

HOULA! messire on ne dénude pas la Majoie impunément je vous serais gré de convenir aux règles de bienséance et de d'abord vous présenter avant de m'effeuiller de la sorte!!!

Voyant une dame s'approcher...c'est clair qu'il faisait un tintamarre du diable à fourrager partout de la sorte mais elle comprenait fort bien sa curiosité...attendant une réponse le menton et la poitrine bien haute elle les regardaient à tour de rôle...
Revenir en haut Aller en bas
jehanne66

avatar

Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 49
ville/duché : Artois
niveau/metier : niveau 2 - Forgeronne et Maître au fort de Calais.
Humeur : Déplorable parfois, massacrante souvent ! ^^
Date d'inscription : 17/06/2011

MessageSujet: Re: Une course de sac   Jeu 21 Juil - 12:53

Jehanne qui s'attendait plus à un coup dans le pif de la part du Lieutenant, resta interdite un instant quand Lou fit surgir presque toute sa féminité d'un coup de dague.
Contrairement à la Dame à ses côtés, Jehanne ne réfléchit pas trop et tenta de remonter le corsage mais... comble d'horreur, elle vit les liens le nouant se couper en petits morceaux...
Ni une ni deux, elle attrapa rapidement les bords de son sac pour le remonter jusqu'au menton.
Voyant la Dame s'insurger des actes du Lieutenant, la soldate reprit de concert ses dires ou presque...


HOULA OUIIIII !!! On ne dénude pas la Jehanne non plus impunément... enfin presque... non pas que j'veuille me venger hein... mais bon.. quand même... et c'est pas parce qu'on se connaît que vous avez l'droit de m'effeuiller ainsi nanméo !
Est-ce que j'vous ai baissé les braies pour autant, ben non !!!
Pis la Vicomtesse, qu'est-ce qu'elle va dire, hein ???


Jehanne jeta un cil vers elle et pâlit en voyant Ombeline faire un demi-tour sur elle-même.
Avait elle été plus vite que son sac... s'en suivit un magnifique roulé-boulé...
Olala... elle était cuite de chez cuite la Jehanne... pale
La soldate psalmodia une petite prière à Aristote du coup en murmurant,


Ô Très-haut... fais en sorte que l'arbitre demande la reprise de la course s'te plait !!!
Revenir en haut Aller en bas
marjolainne

avatar

Nombre de messages : 824
Age : 47
Date d'inscription : 11/02/2008

MessageSujet: Re: Une course de sac   Jeu 21 Juil - 15:20

[hrp] je serais absente des maintenant jusqu à dimanche soir (hopital) continuez le rp je me rattraperais des mon retour) merci[/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une course de sac   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une course de sac
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CASTEL DE LA FAMILLE DES REAUMONT_KADO'CH :: Archives Générales :: Duché de Pont à Mousson: Domaine de :: Archives-
Sauter vers: