En duo avec le jeu des royaumes renaissants
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Duel à L épée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
lisyane

avatar

Nombre de messages : 3
Age : 87
ville/duché : Chambéry Savoy
niveau/metier : Chevalier
Humeur : Atrabile
Date d'inscription : 04/06/2011

MessageSujet: Re: Duel à L épée   Lun 4 Juil - 20:23

Regards et sourires entendus, les recoins du castel renfermaient des atouts et des charmes a vous faire tourner la teste et vous mettre les jambes en capilotades.
Des colonnes admirables et stables, des murs frais et accueillants, des jardins aux essences agréables pour les sens surtout lorsque froissées de plus ou moins de passions dévorantes, elle embaumes l'aire de divines effluves....
Nul besoin de jacasseries, de papillonnages, ou de mots pour enrober les envies de baratin afin de gagner du temps et de la lenteur dans les envies que l'on se donne ou les airs dont on s'enveloppe pour faire bonne figure.
Non....
Depuis son retour, elle observait, plissait les yeux, aux aguets de ce qu'elle savait faire de mieux, que donc de jolies frimousses, de déhanché hasardeux de chevelures jetées comme parure sur les épaules blanches alors que girons se gonflent d'orgueil pour satisfaire regards masculins et bouches envieuses de ce qu'ils n'auront finalement pas au sortir du festoy, alors que la gentes féminines se pavane devant l'œil aguerris des messires, les pies jacasses les regards foudroient, et le regard qui se fait envieux chez les messieurs se font jaloux chez les dames lorsqu'ils se baissent sur une courbure plus jolie ou une croupe bien plus avantageuse.
Quel plaisir pour l'Impériale et quelle bonheur dans la critique, finalement a la cour de France ou de l'Empire, tout était similaire, l'arrogance de certaine peut etre en moins.
Cela la fit sourire alors qu'a nouveau son regard croisa celui du Duc, il plaisait cela ne faisait aucun doute, mais adoncque le plaisir des yeux et les roulades de pupilles n'étaient pas ce qu'il fallait pour séduire un homme tel que lui.
Le verbe est une chose, l'action une autre...

C'est donc tout sourire et bien fatiguée de son excursion intra castel qu'elle se présenta au duel.
Elle refusa l'armure et se couvrit d'un seul plastron, on était loin du champ de bataille, et elle voulait laisser derrière elle, en ce jour ce qui occupait tout son temps.
Elle était pour s'amuser pas pour défendre l'honneur d'un orphelin, ou sa vie, alors tant qu'a jouer, jouons jusqu'au bout....
Tient petite morale de ses pensées précédentes, jouer a fond au fond....
Elle se couvrit de son heaume et se présenta devant son adversaire qu'elle ne connaissait absolument pas.
Elle haussa le sourcil fit la moue, elle était crevée et levée l'épée, finalement elle n'en avait pas la motivation, mordre encore et encore la poussière a ne plus pourvoir sentir ses muscles tendus de fatigue a passer onguent sur son corps bleu d'avoir pris trop de coup, lèvres fendues et filet de sang sur le menton, quand elle savait que c'était pour partir en guerroy ca oui elle en avait l'habitude et elle aimait ca avoir mal et dépasser ses limites quand tout son corps lui faisait mal.
Mais la elle avait plus envie de sourire et de se laisser aller aux pensées d'un mal et d'une mort bien différente.
Elle fit un signe de teste a son adversaire, son allant et ses paroles l'a fit sourire, allons donc il l'a prenait pour une autre, qu'elle avanie....
Peut etre cette Duchesse Comtoise qui était sa parfaite homonyme a une lettre différemment placée dans son prénom.
Grand Dieu que la situation était ridicule...Et l'homme avait de l'assurance le bougre...Perdre elle allait certainement comme il le clamait, mais a trop d'assurance on se retrouve parfoy au costé du Très Haut.
Elle se contenta de sourire...Elle n'allait pas le décevoir après tout.
Le combat commença, il était maladroit le bougre....
Mais trop maladroit, alors que son attaque se porta sur son bras il l'a toucha au ventre.
Ma Lisy te voilà dans de beaux draps et pas ceux que tu voudrais...
La fatigue évoquée se faisait maintenant réellement ressentir sur sa rapidité, elle ne put rien parer
A son tour elle se remis sur ses pieds et d'aplomb, qu'elle poisse, qu'elle chienlit, d'avance elle savait que ce serait peine perdu et que ce duel serait pour elle un fiasco...

Alors que le maladroit porta la seconde attaque manquant a nouveau de mordre la poussière, elle esquiva relevant son épée, une fente de sa jambe senestre vint appuyées attaque de sa dextre et permis a son corps d'avancer assez et d'avoir assez d'allonge pour toucher le bras de son adversaire légèrement alors qu'il chancelait emporter par son élan.
Mais l'homme imprévisible, a nouveau se rattrapant, réussis par surprise a la toucher une nouvelle fois a la jambe, alors que voulant esquiver et attaquer a la suite son coup fut des plus inutiles.
Par les Sainctes Couilles de l'Archevêque et tout les seins qui vont avec elle venait de perdre.
Alors que l'homme l'a félicitait, elle fit glisser son épée dans son fourreau, puis doucement retira son heaume, la laissant échevelée mais tout sourire alors que déjà un page se présentait pour lui venir en aide, après s'être débarrasser de son heaume, elle s'occupa de celui de son adversaire qui paraissait rencontrer quelques difficultés.

Bravo Messire, ce combat ne restera pas dans les anales, mais je dois dire que vous avez gagnez avec un style certain et très personnel.
Si j'étais la fameuse Lysiane de vostre connaissance je me méfierais de vous.
....Le rire de Lisyane vint éclairer son visage a la surprise de l'homme.

Elle lui tendit la main avec allant pour se présenter.

Lisyane des Sianctes Eaux...je vous ferais grâce des titres il ne sont la que pour attirer comme le miel pour les abeilles qui veulent butiner.
J'ai été ravie de vous rencontrer et de combattre contre vous. Encore toutes mes félicitations.


Mais déjà l'Assidue cherchait des yeux le Duc, pour ne pas louper son combat.
Revenir en haut Aller en bas
Léonin Monmouth



Nombre de messages : 10
Age : 36
Date d'inscription : 13/06/2011

MessageSujet: Re: Duel à L épée   Lun 4 Juil - 21:17

Le combat était terminé et il croyait encore dur comme fer d'avoir son amie franc-comtoise en face de lui. Après avoir travaillé dur à enlever le fichu heaume le voila face à ... Une inconnue. Il fut plus que surpris se demandant bien qui elle était et se souvenant qu'il existait une autre Lysiane, ou plutôt Lisyane. Et c'était justement elle qu'il avait en face de lui.

Euh ... Bonjour ... Je ... Je suis désolé ... je ne pensais pas que c'était vous ... Je suis ... Confus Dame ... Si j'avais su ... Je ... Euh ... Je pensais que vous étiez une vieille amie de Franche-Comté que j'aimais bien taquiner autrefois ...
Je me présente, je suis Léonin de Monmouth. Pour les titres ... On va passer dessus et les laisser faire ...
Je suis vraiment désolé ... Je vous offre un coup à boire pour me faire pardonné d'avoir été aussi cavalier avec la politesse et ...
Revenir en haut Aller en bas
isis

avatar

Nombre de messages : 96
Age : 57
ville/duché : Epinal (Lorraine)
Date d'inscription : 17/01/2011

MessageSujet: Re: Duel à L épée   Lun 4 Juil - 23:05

Isis visitait le castel.
Elle avait vu de loin le concours de Tir à l'arc et avait sourit en voyant tout ce beau monde tirer quelques flèches
Elle n'avait pas voulu y participer car pour elle, son arc était plus une arme pour la chasse ou pour le combat plutôt que pour les concours.

Et puis, elle n'aimait pas se donner en spectacle.
Elle arriva dans le pré ou avait lieu les duels à l'épée.
Elle s'arrêta un moment et vit sur le panneau que Mélodie et son fiancé s'y était inscrit.
Elle eut un sourire malicieux car une idée venait de germer dans son esprit.

Elle s'apporcha doucement de Mélodie et lui murmura quelques mots à l'oreille sur un ton taquin et malicieux.


Tu me le présenteras ton archange?
J'aurai surement quelques anecdotes à lui raconter sur ton compte.
Si tu gagnes le concours, tu auras une belle récompense avec Algda si tu le désires.


Elle lui fit un large sourire et s'éloigna tranquillement afin de continuer sa visite.
Revenir en haut Aller en bas
Raishar Von Valendras

avatar

Masculin
Nombre de messages : 10
Age : 77
Date d'inscription : 11/12/2010

MessageSujet: Re: Duel à L épée   Lun 4 Juil - 23:52

Duel n°6


Toujours aussi nonchalant en apparence, il revint auprès des invités de la duchesse de Ligny. Comme à son départ toujours accompagné de la Duchesse de Faucigny. Salutations aux personnes qu’il n’avait croisées lors de son arrivée
Leger sourire il se penche en la direction de Courmayeur tout en poursuivant leur marche, détachant un court instant son regard de la salle pour le porter sur la ligne de cou de sa protégée… A croquer pour le loup encore affamé qu’il est. Mais luttant contre ses bas instincts qui ne font depuis peu que guider le moindre de ses gestes, il se contente d’un léger sourire, se mordille légèrement la lèvre avant de venir murmurer à l’oreille de la Duchesse.
Nous aurions pu prolonger absence….nul ne s’en serait aperçut..

Fatigué ? Non il se sentait léger comme vidé d’un certain poids. Un regard à Courmayeur, sourire à son encontre cachant désir de se retirer à nouveau ce qu’ils ne pouvaient envisager vu que duels avaient été annoncé.
L’Aostois n’aimait guère ces fêtes, et tentait tant bien que mal de faire honneur à la duchesse de Ligny. Plutôt mal il était vrai mais on ne se change point et tels feux ses frères, il préférait de loin rester en retrait des mondanités.

Il sourit en repensant à l’aversion que ses frères avaient des cérémonies, amusés qu’ils étaient de par l’attitude de la noblesse lorsqu’ils changeaient de fonctions. Le seuls avantages qu’ils en tiraient étaient au niveau de leur bottes qui jamais ne luisaient autant en ces occasions. Peut estre qu’un jour lui aussi s’amuserait ainsi, il ne savait encore ce qu’il déciderait à l’avenir.
Là pour le moment, seul le plaisir…d’estre aux cotes de Courmayeur bien entendu suffisait semblait il a ce que son regard pétille....Il remit d’un geste de la main sa ceinture en place, posa la main senestre sur le pommeau de son épée. - Geste pour les connaisseur démontrant respect et politesse en leur encontre mais si souvent mal interpréter de par certains néophytes – Puis accompagné Courmayeur jusqu’au lieu ou son duel devait se dérouler.

Il n’avait doute sur les capacités de sa protégée à manier l’épée mais un simple regard lui suffit à deviner en elle quelques absences, des pensées bien éloignées de tout désir de duel..l’Aostois sourit amusé en la voyant rejoindre son adversaire.
Plissa légèrement les yeux tandis qu’il lui sembla déceler chez Courmayeur un léger agacement alors que son adversaire du jour lui adressait la parole et intrigué attendit la suite des évènements.

Nullement surpris, il observa la défaite de sa protégée, se promettant de ne faire aucune allusion sur ce duel à l’avenir qui a ses yeux lui paraissait bien court…Un regard à Courmayeur, et le Loup retrouvait appétit en voyant sa protégée la longue chevelure en bataille…après il la défierait surement pour qu’ensemble a nouveau ils laissent les mots au loin et ne garde qu’instant emplit de passion… guerrière
Il ne dit mot, se défit de sa ceinture maintenant le fourreau de son épée, non pas que cela ne le dérange lors de son combat mais la dague qui y étais également pouvait l’amener à faire geste instinctif, trop souvent effectuer lors de son passé sur les chemins qu’il parcourait.

Et bien que des plus courtois, souriant, le gout du sang manquait souvent à ses papilles depuis qu’il était devenu Duc. L’Ennui le rendait également des plus imprévisible et bien qu’ayant accepté de participer à ce jeu, il savait qu’il devait au cas où son adversaire ne soit de trop sérieux faire attention de ne point se laisser porter par ce gout qu’il avait du combat, ce manque qu’il avait de côtoyer la mort, de jouer avec elle.

Il se défit de sa veste à crèves noire qu’il déposa avec grand soin aux cotés de sa ceinture. Léger hochement de la teste amusé de par ses précautions puis il vint attendre sa future adversaire et la fin des duels précédant…pensées déjà à ce qu’il allait dire à Courmayeur pour la pousser à bout, la défier et profiter pleinement du tranchant de sa lame et de sa verbe.


Revenir en haut Aller en bas
palogar

avatar

Masculin
Nombre de messages : 77
Age : 48
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Duel à L épée   Mar 5 Juil - 9:40

[Duel n°8 Majoie vs Palogar]

A l'appel de son nom, Palogar se présenta dans le pré prévu. Alors qu'il essayait tant bien que mal de revêtir la lourde armure mise à sa disposition, il jeta un coup d’œil à son adversaire qu'il connaissait bien.

Il se saisit de la lourde épée à deux mains qu'on lui tendait et fit un sourire carnassier à son adversaire avant de rabattre son heaume.
Le combat semblait inégal : lui un soldat aguerri à la musculature ma foi bien développée. Elle, une jeune dame qui ne payait pas de mine.
Mais Palogar savait qu'il fallait se méfier de son adversaire : elle était elle aussi passée au sein de l'OST lorrain et avait bénéficié des cours avec les meilleurs instructeurs de l'armée.

D'ailleurs lui-même ne s'était jamais vraiment entraîné au combat au sol. Sa spécialité restait la cavalerie... Oui assurément il fallait se méfier des apparences.

Décidant qu'il avait intérêt à prendre l'initiative, Palogar se rua à l'assaut. Brandissant la lourde épée à deux mains, il essaya d'assener un coup à la tête de son adversaire.
Raté !!! Majoie avait esquivé sans difficulté.

Il fallait feinter !
Palogar commença une série de mouvements pour tenter de chercher la faille dans la défense de Majoie.Les deux adversaires se tournaient mutuellement autour.
Palogar enchaînait les moulinets et les feintes mais sans succès.
Fatigué ?! Oui il commençait à l'être de ne pas trouver la faille.

Quant tout un coup, il perçut l'ouverture et frappa d'estoc. Mais Majoie avait du voir le coup venir et s'était reculée au point de pratiquement éviter le coup porté par Palogar.
A peine touché, le coup ne compte pas - avait dit l'arbitre.

Et pendant ce temps, il avait encaissé quelques attaques de Majoie.
Non décidément les apparences étaient parfois trompeuses...

S'extirpant de son armure, il se dirigea vers son adversaire pour la féliciter.

Bravo Majoie, j'ai pris une leçon aujourd'hui !
Bonne chance pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Ombeline

avatar

Nombre de messages : 43
Age : 92
ville/duché : Artois
Date d'inscription : 16/09/2009

MessageSujet: Re: Duel à L épée   Mar 5 Juil - 13:10

L’annonce du planning pour le premier de duels venait d’être faite, la petite troupe ytrenienne fut donc en approche du panneau.

Arf...une femme. Elle me porte la poisse ces femmes aux duels.
Tu te souviens au tournoi de la grande couronne, j'avais manqué d'être éliminé par une femme en demi-finale.


Ne soit pas pessimiste.

Hi, hi mais force était resté au gueux d'Artois, grand vainqueur de ce tournoi.
Hum!!!Quel plaisir d'avoir terrassé tous ces nobles et surtout l'autre prétentieux dont j'ai oublié le nom. Mise aux placards la noblesse.
Bon, arrêtons de rêver et essayons d'être sérieux.


Hum, pas faux pas faux, faîtes preuve d’un peu plus sérieux sinon vous risquez de botter en touche, mon cher.

Un sourire amusé s’étira sur son minois. Ah son homme, quel fanfaron des fois, songea-t-elle. Elle sourit davantage en l’entendant astiquer l’Intendant du domaine. Ah ces deux là quelle sacrée paire d’hommes qu’elle avait sous son toit ! Ils s’accrochaient sans cesse, mais au fond, y’avait tout de même de la sympathie entre les deux.

Rho! Tu t'es inscrit le pingouin ? Faut prévoir l'assistance médicale. Il n'est déjà pas capable de tenir une gamelle alors j'imagine, une épée.
Nathy, tu t'occuperas de ta petite sœur.
Bon, je vais essayer de trouver une armure.


Rooo, laisse-le donc, Rufus est loin d’être un enfant et hum … Elle se trouva bien bête tout à coup, laissant planer un silence … Elle était à court d’argument. Il est vrai que cela n’était guère aisé de défendre le Ruru sur l’art du duel … En général, il était doué comme un manche et s’il remportait, bien souvent cela était du à sa bonne étoile qui brillait de temps à autre … M’enfin, là il verrait bien, après tout, elle n’avait pas non plus à commander tous ses faits et gestes … Avant de filer à la suite de son compagnon, qui partait déjà en quête d’une tenue adéquate pour son duel, elle fit quelques recommandations à son fils et lui confia le bébé.

Prends en soin, je ne serai guère longue.

Au moment de déposer le baiser maternel sur le front de son ainé, ce dernier rouspéta.

M’am, je suis un Homme maintenant !
Regarde, j’ai des responsabilités. C’est des trucs de bébé, ça les poutoux.


Rooo, ben voilà autre chose ! Bien, bien, à toute suite, mon second Homme. Surveille aussi ton comparse, Killian. Je ne sais encore où il est fourré. Enfin, déjà Gwanaëlle.

Et elle partit bien vite, souriant. Elle revint peu de temps toujours à la suite de son compagnon qui semblait fatigué. Et ben et ben … pourtant rien fait de bien méchant, ralala, petite nature des fois, ces grands hommes. Elle reprit sa petite en ses bras, prenant précaution de ne pas la blesser avec sa cote de maille. Elle avait trinqué sa belle robe pour une tenue légère en cuir, bien malléable et facilitant les mouvements tout en la protégeant au minimum.

Derrière la rambarde, ben à l’abri, elle attendit le début des hostilités, quelque peu anxieuse. Le premier concernait Lou et forcément, durant tout le temps des passes d’arme et cliquetis métallique, ses prunelles étaient rivées sur les duellistes. Sa respiration revint à la normale quand l’arbitre déclara la fin du combat. Elle le laissa le temps à son homme de discutailler avec la Dame de Beaulieu avant de l’embrasser tendrement et le féliciter comme il se doit. Ensuite, en sa compagnie, elle observa les duels suivants …
Les sieurs Gabriel et Caoimhim, les dames Cleo et Maltea , et puis vint le tour de Jehanne … pareil, petite angoisse … Sa Dame de Compagnie s’en sortirait-elle ? En général, cette dernière avait une préférence pour bander son arc que de manier l’épée. Elle fut tirée de sa contemplation par son fils … la petiote pleurnichait … Petit soupir mais vite remplacé par un sourire bien veillant de la mère. Elle l’emporta avec elle, sachant de quoi il en retournait.



[6ème Duel : Aishar x Ombeline]


Quand elle revint, son duel venait tout juste d’être annoncé. Elle aperçut la silhouette d’un homme sur le terrain, sans doute son adversaire du jour. Confiant Gwanaelle à son père, elle se dirigea vers l’homme qui retirait sa veste à crèves noire. Arrivé à sa hauteur, elle le salua.

Sieur Raishar Von Valendras ? Enchantée, Ombeline. Il me semble que je suis votre adversaire pour ce premier duel.

Son sourire s’estompa afin de laisser place à un visage plus sérieux et déjà concentré sur la suite. Cela faisait un sacré bail, qu'elle n'avait point manié son arme, mais elle escomptait bien ne pas être trop rouillée, après tout ce temps passé à l'Ost et surtout aux entrainements d'tortures de son compagnon avec son parcours de combattant de malheurs ! Les vieilles habitudes devraient revenir vite, enfin elle l'espérait bien pour ne pas faire piètre figure. Ombeline sortit son épée longue de son fourreau qu’elle posa ensuite au sol pour plus de liberté de mouvement. Elle salua son adversaire de manière plus protocolaire à un duel puis se mit en garde.

Au signal de départ donné, le premier round démarra sur les chapeaux de roues ... des cliquetis d'arme retentirent ... Il était coriace le gaillard et pas qu'un peu. Les joues déjà rosies, le souffle court, elle joua le tout pour le tour et lors d'un croisement de fer, elle mit toute sa force dans son estocade qu'elle porta en pleine tête. Et vlannnnnnnnnnnnn, il semblait bel et bien que cet assaut soit victorieux mais ce dernier l'avait fort essoufflé ... Piouffffffffffffffff, trop d'efforts d'un coup.

L’arbitre les sépara mettant fin au premier assaut remporté par Ombeline et, sans perdre de temps, après avoir vérifié que Raishar était en état de combattre, signala le début du second assaut. Saperlipopette, elle n'avait pas encore repris son souffle ! La Vicomtesse essayait tant bien que mal d’atteindre son adversaire, mais celui-ci tournait autour d’elle, tel un prédateur guettant le meilleur moment pour se ruer sur sa proie et là, elle avait bien du mal à faire face. Son estocade cette fois avait perdu de sa superbe, prise de fatigue, elle ne réussit qu'à découper en deux une pauvre mouche qui avait eu l'audace de passer trop près de son nez. Quand à son adversaire ...

Revenir en haut Aller en bas
Rufus

avatar

Nombre de messages : 31
Age : 66
ville/duché : Artois
niveau/metier : Intendant, coursier, indispensable en somme au domaine d'Ytres
Humeur : joviale devant une belle plante
Date d'inscription : 17/06/2011

MessageSujet: Re: Duel à L épée   Mar 5 Juil - 16:40

Rufus VS Sacrai


Rufus dans un moment de folie s’était inscrit à ces duels à la noix. Qu’allait-il donc y trainer ses sabots ! Le pépère détestait se battre, préférant jouir des plaisirs du jardinage de ses chers poireaux et de quelques plantes spéciales ! Des rires, une voix, un bruissement d’étoffe lui firent détourner la caboche. Ses noeilnoeils captèrent la vision angélique de la divine Divine. Son p’tit cœur battait la chamade sous sa poitrine velue. Son pantalon était en émoi eu enfin à l’intérieur y’avait de l’animation surtout. Un nouveau flot de bave ruisselait au coin du bec. L’était en pure admiration devant l’émoustillante, l’enchanteresse, la wahouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu … Pour un peu, il hurlerait comme un loup afin de faire entendre l’état d’transe dans lequel il se consumait … mais c’était sans escompter d’être IMPORTUNE par l’ guignol de service, le faquin qui avait mis main basse sur sa bien aimée patronneuuuu. Jamais, ce couard le laisserait pénard ! A croire qu’il était tombé du ciel rien que pour foutre la mouise dans sa vie. Déjà que de le voir papouiller, tripatouiller et sans doute ben bien plus, vu y’a eu la venue d’une rejetonne … Berk berk berk, petit chose qui geint, qui chouine, qui gémit, qui berk berk berk … et pis d’la bave ou du vomi au coin du piff ou de la goule … Berk berk berk … Les aimait pas à cet âge là pour zur d’zur les donzelles … donc je disais, ah oui, déjà de le voir palucher sa patronneuu l’agaçait au plus au point, il fallait qu’il se mêle de ses oignons à LUI, lui balancer des piques à la moindre occasion. De la pure jalousie ! Faut dire y’avait de quoi, fanfaronnait le bonhomme en sa caboche, se causant comme à l’accoutumée tout seul avant de répliquer à la phrase assassine euuu un gros marmonnement inaudible mais bien rufulesque.

Rho! tu t'es inscrit le pingouin? Faut prévoir l'assistance médicale. Il n'est déjà pas capable de tenir une gamelle alors j'imagine, une épée.

Grumph

Un combat intérieur se déchainait toutefois dans le pois chiche de l’Intendant … combat de la mort qui tue, où bien entendu le coquebert d’ Leportel mordait la poussière. Tout en lissant sa fringuante moustache, un mince sourire se dessina sur sa fiole durant ce laps de temps … sourire de satisfaction de voir s’vautrer l’Autre. Quel félicité d’voir la chose réitérée et en plus par une pouliche bien fournie en atours sous peu ! Ah, ça mon couillon, zety j’donnerai cher pour zadmirer zette face d’rat aplati par la pouliche d’Potlieu. Il se dénicha donc une place où il ne raterait rein d’rein du spectacle. Il encouragea même la donzelle bien que ses noeilnoeils dérivèrent sur certains parties charnues de cette dernière.

Zallez la Baronneuuu d’Potlieu, fiche loui zune bonne rouste, zallez plus haut ! Chiabrena, zety pas compliqué que za, mortecouille. Zur l’flanc, l’flanc, sacrénom d’vindious et là, zencore là … ah zety qu’elle y voit goutte zelle-là, zencore zune empotée ! J’l’avais déjà dis moua, les donzelles zau lit zé za faire la zoupe zé donner d’plaizir ! Ah zety fiou qué voir za ! Za d’la chanze zencore l’major , pourtant za doit ben bien zetre dur que za faze zun bourzemolle pareil

*nouvelle flopée de jurons bien fleuris et dardilles* pour son meilleur ennemi mais guère trop fort, des fois que l’autre l’a l’ouïe fine et lui décoche un uppercut zen traitre zencore par d’vant ! Ben oui hein, l’autre frappe toujours devant mais sans laisser le temps au pépère de frapper le premier ! Pas du jeu que ça ! Ignoble même, le fourbe ! Il pourrait rester à attendre sa rouste, ben nan, pffff ce gars lui ôtait tout l’plaisir en s’défendant. Bon, le Ruru serait bien resté là à poursuivre ses gentillesses mais les noeilnoeils du guignol ne lui disaient rien qui vaille, il battit en retraite mais pour mieux revenir assurément ! Foi d’Ruru ! Pas homme à se laisser impressionner comme ça. Il lui fera une vacherie à la première occase et en toute discrétion comme toujours … enfin pour la discrétion, l’était pas doué le pépère mais bon entre ce qu’il pensait et la réalité, un gouffre gigantesque figurait.

Il réapparut quelque temps plus tard, affublé sous une couche épaisse d’étoffe. Faut ce qu’il faut pour se protéger des mauvais coups ! Il avait même trouvé un casque, bien que trop grand pour sa fiole. Il voulut gober un peu d’air et mieux y voir, histoire de découvrir la future tronche de cake qu’il allait ratiboiser mais le mécanisme d’ouverture de satanée visière devait être rouillée … Impossible d’y voir la dedans … Il pesta, vitupéra, s’échina sur le mécanisme à grand coup de pommeau tant et si bien qu’il commençait à voir des étoiles … et enfin, la lumière fut !


Ah zety mieux !
J’y vois, j’y voissssssssssssssssssssss.
Bon l’est où l’gars za qui j’dois lui r’faire la façade ? Zéty quoi zon nom za ze gars là d’abord ?


Un spectateur en extase sans doute par l’allure charismatique du pépère, vu qu’il avait la banane sur la fiole, lui souffla le nom de Sacrai. L’était pas finaud finaud des fois le pépère et ne fit pas le lien avec l’Adam rencontré dans le couloir quelques temps plus tôt. Il grimaça voyant la place nette, sans adversaire.

J’crois l’avoir déjà zentendu ze nom là quelque part ! Bon zety l’est où ? L’a déjà les foies ? Pour zur d’zur, zety couru que za, le Vaillant Rufus l’est connu d’tout l’royaume, pour zur d’zur ! Même des zétoiles zety pour dire, ha zety pas zun zanonyme moua !

Le pépère fanfaronnait déjà, espérant que l’adversaire ne se pointerait pas surtout ! Il pourrait encore plus clouer l’clapet au Major. Un exquis parfum titilla ses grosses narines. Nouveau tour de la caboche en direction de la foule, de ses fans … même en Lorraine devait en avoir, c’était évident ! Il se tient bien droit, campé fermement sur ses guiboles, et zieuta les pouliches, en quête de la Rousse avec qui, il était certain d’ avoir eu l’ticket sur le champs d'tir, même si un espèce de coq paradait autour d’elle.

Zé ma mie Divine l’est où ?

Une touffe rousse apparut mais guère bien net … Tant pis, il s’y risqua. Une rousse, deux rousses, l’était pas regardant le pépère. Il décocha des œillades bien appuyées en attendant le trouillard.
Revenir en haut Aller en bas
Majoie

avatar

Nombre de messages : 40
Age : 54
Date d'inscription : 09/06/2011

MessageSujet: Re: Duel à L épée   Mer 6 Juil - 0:08

Duel n°8 Majoie vs Palogar

Majoie avait revêtue la solide armure et déjà elle s'y trouvait toute mouillée...

Hé ben ça va pas être facile ça!

Elle jeta un oeil sur l'homme qui était son adversaire il avait surement plus d'expérience qu'elle même en cette nature elle se souvenait fort bien des leçons qu'elle avait reçu de lui à l'Ost et s'il était aussi bon cavalier que fantassin elle avait intérêt à se tenir sur ses gardes la brunette!!

Elle prit l'épée fort lourde mais elle avait buchée si longtemps en forêt qu'elle s'était fait des bras solides et forts elle se plaça en position d'attaque et attendit le premier mouvement de son adversaire. Palogar s'avanca vers elle, l'épée brandit en l'air avec la visible intention de lui en asséner un coup à la tête et d'un mouvement brusque elle se poussa vers la droite et 6 – Coup paré fut sa première tentative....elle tourna sur elle-même et se remit en position.

Elle regarda Palogar son âge le trahirait-il? Il semblait s'essouffler rapidement il avait trottiné autour d'elle en se servant de son épée pour l'éventer il semblait chercher quelque chose mais quoi? À vrai dire il coupait l'air plus qu'autre chose avait-il frappé ou pas? Enfin le coup était Raté !!!

Allons...allons reprenons-nous! Vous semblez en difficulté Palogar?

Elle évalua la situation et rapidement en élevant son épée à la hauteur de ses épaules elle se retrouva derrière l'homme elle tourna l'épée dans ses mains afin de la positionner bien à plat et l'abattit derrière les genoux faisant s'accroupir son assaillant à même la terre battue ce qui fit s'élever un petit tourbillon de poussière autour de lui... Adversaire touché aux jambes = 2 points.

Koff!...koff!....kofffff...cherchant son souffle elle s'approcha et tendit la main à son adversaire...Bravo Palogar ce fut un honneur de me mesurer à un homme de votre stature...merci!
Revenir en haut Aller en bas
Cleo92

avatar

Féminin
Nombre de messages : 45
Age : 53
ville/duché : Toul/Lorraine
niveau/metier : Niv.3 , potager, blé, forgeron ...douanière/lieutenant,ex-maire de Toul, CAM, Bailli de Lorraine
Date d'inscription : 22/12/2009

MessageSujet: Re: Duel à L épée   Jeu 7 Juil - 3:56

Ayant roulé sur la Maltea enconservée Cléo sentit une douleur qu'elle avait depuis longtemps oubliée ... zut son horrible blessure se serait elle rouverte quand elle tomba sur le métal de l'armure de la blonde Garce qui l'avait entrainée à chuter ... sans compter le coup pris par sa pudeur quand elle se retrouva les 4 fers en l'air au milieu du fatras de jambes, de bras, d'épées, et autres parties de corps non identifiés ??

C'est qu'elle était malade la rouquine et avait présumé de ses forces !
Elle se releva péniblement et s'excusa auprés de Marjolainne


Chère cousine, je vais me retirer dans ma chambre, j'ai la tête qui tourne et je ne voudrais pas indisposer vos nobles convives par mes insultantes douleurs. De plus, j'ai mal aux seins à la vue de certains spectacles !
Mais heureusement la bétise et la jalousie ne sont pas contagieuses car j'ai pour l'heure mon quota de virus et microbes. Et puis je dois désinfecter une vieille blessure qui s'est rouverte.

Ainsi la lieutenant prit congé de son hotesse et alla se reposer.
Revenir en haut Aller en bas
zahra.2

avatar

Nombre de messages : 4
Age : 99
Date d'inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: Duel à L épée   Lun 11 Juil - 22:28

{les premiers sont les derniers ...hein? NON!}

Duel 1 : Leportel versus Zahra.

Spoiler:
 


La Zahra s'était inscrit sans trop réfléchir,
une façon de se distraire puis de voir si elle avait gardé ses réflexes, ces derniers mois, elle maniait plus la plume que l'épée, à croire qu'elle avait écrasé son profil de guerrière, il était finit le temps des patrouilles, et des tours de garde sur les remparts, quant aux combats dans les champs de bataille, depuis la Provence, elle n'avait rien vu .... de quoi "rouiller" son épée, pis de devenir flemmarde à souhait.... voir pacifiste un peu, puis même diplomate !

La duchesse lui avait fait l'honneur , de la lancer en lice en premier.... Une super machination pour tester sa réactivité, bien comme d'habitude la baronne de Beaulieu, se fait attendre, alors que les autres participants étaient déjà prêts à attaquer , elle, bien elle titubait déjà...

A la recherche visiblement du visage de son adversaire,
Leportel, c'était son nom, son gabarit elle ne le connaissait pas la Zahra, hum drôle de manière de faire connaissance , mais bon pourquoi pas ...

Armure oblige , c'est que la brune n'est que de passage en Lorraine, il ne s'agirait pas de se blesser, elle a encore quelques "charges et responsabilités" en Anjou, ce duel devait rester ludique en aucun cas mortel....quoique ...non? ....si ? bah on verra.

En attendant elle salut au passage les personnes qu'elle connait, un plaisir de revoir des comparses, pour changer certains avaient vraiment joué le jeu , armure et épée, de quoi bien se marrer...

Bon c'est simple vu qu'ils sont les premiers, elle devinera certainement que la personne qu'est déjà sur le terrain serait son "homme" ...

Le temps de se débarrasser de ses babioles, quelques flasques vides dans les poches, pis deux autres fourrées dans son corsage, la voila qui se sent plus légère , elle ferme les mirettes quelques seconde, histoire de voir si elle verra plus clair une fois qu'elle les ouvrira à nouveau.... ça craint , même pas encore en mode "baston" que la baronne est déjà à l'ouest ...

L'écu dans une main, pis de l'autre elle tient déjà son épée...
sourire aux lèvres quand elle s'approche de son adversaire, l'est pas non plus sauvage...

- bonjour messire Leportel, je suppose?

.... je suis votre adversaire ce jour, Zahra, baronne de Beaulieu en Argonne,
on va tenter de
....* se gratte la tête * de s'amuser que je dirais en tout bien tout honneur.

Espérant garder la forme jusqu'au bout, la baronne voulait participer certes, mais surtout assister aux autres duels.

Maintenant que les présentations étaient faites , l'éclate pouvait bien commencer.

Attendre de voir si l'honneur du premier coup était aux dames ou aux hommes, du moins pour son adversaire, la courtoisie on s'assoit dessus quand on se bat "en général"!


Pas besoin d'attendre plus longtemps que le bruits des épées commença, la fanfare des lames qui s'entrechoquent, premier coups qui fait mouche la baronne arrive à toucher Leportel au niveau du bras, de quoi reculer un peu et siffloter comme si elle avait « la victoire en main », erreur monumentale, son adversaire est un dur à cuire visiblement, il riposte rapidement, visant la tête, namého, la tête sacré, la baronne tente d'esquiver comme elle peut, mais il réussit tout de même à la toucher.

Elle tente un nouveau assaut, mais son coup est paré , par contre Leportel il ne la loupe pas, un coup au niveau de sa main de bureaucrate, pas trop le temps de souffler, elle recule de temps à autres, évitant comme elle peut les coups, elle se concentre sur le haut de son adversaire, habituellement la perverse vise toujours le bas, mais là, l'est en mode sympathique , genre on va lui laisser ses bijoux tranquille, c'est qu'un jeu quoi rien de sérieux !

Touché coulé, encore un coup au niveau du même bras, la baronne s'en réjouit quelque peu, mais un peu trop tôt, Leportel profite d'un moment d'inattention de la Zahra pour la « faucher » comme un épis de blé, jolie jeu de jambe qui font passer de position « en garde » à « vautrer » la Zahra, la pointe de l'épée de son adversaire reste pointée vers elle , finissant sa course au niveau de son ventre, il s'arrête sec,
laissant le temps à la brune de se relever, plusieurs coups dans le vent plus tard, la baronne reçoit un coup de « grâce » ou « crasse » en pleine main, de quoi la faire hurler de douleur à en chialer si l'alcool ne l'aidait pas à oublier ses maux.

L'arbitre le déclare vainqueur , veinard !

Elle le salut,

excellent , j'avoue que je vous avais un peu sous estimé au départ, vous m'avez affligé une sacré correction que je dirais.

J'accepte volontiers de partager à boire avec vous …

Revenir en haut Aller en bas
Caoimhim

avatar

Nombre de messages : 4
Age : 46
Date d'inscription : 13/06/2011

MessageSujet: Re: Duel à L épée   Mar 12 Juil - 0:59

Caoimhim avait revêtu une armure légère, préférant privilégier la rapidité, quitte a prendre le risque d'être blessé. Cette stratégie l'avait toujours plutôt servi dans ses combats et il avait eu la chance de ne jamais être gravement touché.

Il avait bien goutté a sa récompense du tir a l'arc, la mirabelle de la duchesse était excellente... puis quoi de mieux pour se donner du cœur avant un combat entre hommes? Peut être avait il un peu abusé, toujours est-il qu'il avait chaud sur cette lice.

Voilà comment les spectateurs virent le combat se dérouler...

Les deux hommes se regardèrent un instant... comme si quelque chose les retenait. Caoimhim avait un léger sourire aux lèvres... puis Gabriel chargea. En soldat expérimenté, Caoimhim se fendit et il esquiva sa première attaque, contrant immédiatement pour lui toucher le bras.

Le combat redoubla alors de violence, est-ce la fureur guerrière qui se réveillait dans les tripes du Lieutenant? Est-ce la mirabelle qui l'avait un peut trop échauffé? Juste une maladresse? Toujours est il qu'il porta vers son adversaire une attaque d'une telle violence, d'une telle force... Visant d'estoc la base de son cou, la jointure de son armure... un coup qui aurait pu être mortel, s'il n'avait pas raté sa cible. L'assistance frémit, alors que Gabriel, se retournant dans un mouvement élégant, le surpris et lui asséna un coup dans le ventre... coup que l'armure, bien que légère, amorti suffisamment pour permettre a cao de continuer le combat.

Il y eu encore un échange, ou Cao touche l'avant bras de Gabriel alors que lui lui touchait l'épaule... mais il faisait chaud, et les deux adversaires étaient a bout de souffle. Caoimhim recula donc, rompant le combat et il se retira de son coté de la lice pour y boire de l'eau, a la manière d'un naufragé... se retournant même une cruche sur la tête... Il ne devait décidément pas être dans son assiette... ou alors son salut avait il été tellement discret que presque personne ne l'avait remarqué?
Revenir en haut Aller en bas
leportel62

avatar

Nombre de messages : 43
Age : 97
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Duel à L épée   Mar 12 Juil - 15:37

Le combat terminé, son adversaire du jour le salua et lui adressa la parole :

Excellent , j'avoue que je vous avais un peu sous estimé au départ, vous m'avez affligé une sacré correction que je dirais.
J'accepte volontiers de partager à boire avec vous …


Une correction...Hum, le mot n'est il pas un peu fort? Je vous félicite car j'ai rarement été touché deux fois lors d'un duel.
C'est avec plaisir que je partagerai ce prix si quelqu'un ne s'en est pas chargé avant.
Revenir en haut Aller en bas
Ombeline

avatar

Nombre de messages : 43
Age : 92
ville/duché : Artois
Date d'inscription : 16/09/2009

MessageSujet: Re: Duel à L épée   Mar 12 Juil - 16:06

[6ème Duel : Aishar x Ombeline suite ...]


Son estocade cette fois avait perdu de sa superbe, prise de fatigue, elle ne réussit qu'à découper en deux une pauvre mouche qui avait eu l'audace de passer trop près de son nez. Quant à son adversaire ... Elle ne sut quoi, mais la fatigue, elle, fut grande tout d'un coup pour sa pomme. ... La première attaque lui avait demandé plus de force qu'elle ne l'avait escomptée. .... trop de petits fours, trop de friandises, trop de madeleines !!!! Elle crut entendre déjà la voix de son compagnon la taquiner à ce sujet. L'effet fut immédiat, elle sortit de sa torpeur. La duelliste se redressa, et moulina de sa rapière.

Les deux concurrents repartirent dans un ultime assaut. Instant d'observation ... Instant de pure concentration ... Instant d'adrénaline qui monte telle la sève ... Quand la jeune femme aperçut l'arme ennemie se mouvoir, elle fit un pas de côté, pensant surprendre son adversaire du jour afin qu'il ne fasse mouche.

Erreur tactique, ce dernier avait dûment feinté de toute évidence. Son épée partit dans une direction imprévue dans les cogitations ombilinesques. En se déplaçant instinctivement d'un pas sur le côté, elle ne fit qu'aller à la rencontre de la lame de Aishar, qui heurta durement de plein fouet son bidou. La surprise fut elle qu'elle se retrouva les quatre fers en l'air, étalée sur le dos. Ouchhhhhhhhhhhhhhhhhh ... Petite plainte étouffée de la belle, séant vicomtal en compote suite à l'impact terrestre mais bidou point dépecé ! Fort heureusement que ce n'était qu'un simple jeu, sur un vrai champs de bataille, ses tripes auraient tout simplement valsées ... Une moue dégoutée, en songeant à cette image sanglante, se dessina sur son minois. Elle se reprit bien vite, pas question de se laisser démonter non plus ! L'instinct du capitaine reprit le dessus ... Et de allant de paire, les vieilles habitudes aussi ...

Désireuse de prendre une revanche immédiate sur le coup porté, elle se dégagea des griffes d'Aishar, en se relevant au plus vite ... Point question de devenir une cible facile, vautrée ainsi à même le sol. Sans se préoccuper de l'état dans lequel elle devait être, suite à cette satanée chute, elle empoigna fermement son arme. Les prunelles claires fixèrent l'ennemi en vue. Une lueur guerrière y brillait. Ombeline se rua sur ce dernier, hurlant comme une démente. L'estocade jaillit ... Coup portée de haut en bas de sa rapière avec force et précision ... Sa lame heurta l'une des jambes de plein fouet.

Un coup d' sifflet retentit, du moins crut-elle comprendre que la fin du duel était arrivait et qu'elle en sortait victorieuse. Elle abaissa son arme, et s'avança vers son adversaire. La jeune femme lui tendit la main pour la poignée de main de coutume, du moins par chez elle.


Merci pour ce duel.
Bien vu l'estocade en plein ventre ! Je ne l'avais pas vu venir celle-la.
Hum, j'ai grand soif, pas vous ?
Allons profiter des rafraichissements.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
jehanne66

avatar

Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 49
ville/duché : Artois
niveau/metier : niveau 2 - Forgeronne et Maître au fort de Calais.
Humeur : Déplorable parfois, massacrante souvent ! ^^
Date d'inscription : 17/06/2011

MessageSujet: Re: Duel à L épée   Mar 12 Juil - 16:12

Duel 2 - Melodie / Jehanne.

Jehanne avait récupéré un autre verre de mirabelle et se l'était enfilé avant de prendre place pour le duel qui l'opposait à une charmante mais néanmoins totale inconnue.
Était-ce les effets de cet alcool que la soldate ne connaissait pas bien, Jehanne après avoir salué la Dame s'élança comme un seul homme vers elle et la rata misérablement alors qu'elle sentit comme une résistance au niveau du bras...


Mince... ma ch'mise !!!
Si j'avais su, j'aurais mit une protection...

Pis... j'aurais p't'être pas dû abuser sur la mirabelle, mais on s'refait pas...


Heureusement pour Jehanne, la déchirure de sa chemise ne lui coûta pas de point en moins et requinquée par cette nouvelle, elle s'élança à nouveau vers son adversaire qui sauta sur le côté d'un bond à rendre jalouse une biche. Du coup, Jehanne fendit l'air d'une façon magistrale tout en perdant son épée emportée par son élan.
Grand bien lui fasse, car sans s'en apercevoir Melodie rata son coup alors que Jehanne sautait à son tour à terre pour ramasser son épée tout en criant.


Ma z'épééééééééééée !!!
Pis si vous arrêtiez d'bouger tout l'temps vous aussi, ce serait plus facile hein !


Avait elle offusqué son adversaire que celle ci essaya de lui piquer les fesses avec sa lame en la touchant à la cuisse...
De rage, Jehanne toujours à terre la faucha de son épée et n'attendit même pas qu'elle se relève pour ramper jusqu'à elle et lui donner le coup de grâce en pointant sa lame sur son bidon.

Bon d'accord, c'était pas très fair-play comme attaque... mais le juge décida de lui donner raison... peut-être eut-il eu peur que Jehanne n'embroche pour de bon la pauvre Melodie... et Jehanne se releva en sautant frénétiquement sur place et en hurlant.


J'l'ai euuuuuuuuuu !!!
A moi la mirabelle !!!!!
C'est que ça donne soif de sauter partout comme ça...
Revenir en haut Aller en bas
marjolainne

avatar

Nombre de messages : 824
Age : 47
Date d'inscription : 11/02/2008

MessageSujet: Re: Duel à L épée   Mar 12 Juil - 17:28

Marjolainne assisté à tout les combats et applaudissait à chaque gagnant mais ce n était pas fini ,un seul serait le grand gagnant de ce tournoi.
quand tous eurent finit elle leur proposa de se désaltérer ,de prendre quelques forces en mangeant quelques victuailles préparés et apportés sur place par ses serviteurs.

pendant ce temps elle afficha les prochains duels.

Citation :

messire Leportel & messire Gabriel
Dame Maltea & Dame Jehanne
Messire Leonin & Dame Ombeline
Messire Rufus & Dame Majoie

(hrp) veuillez me donner votre nouvelle combinaison de trois chiffre par MP[/hrp)
Revenir en haut Aller en bas
Rufus

avatar

Nombre de messages : 31
Age : 66
ville/duché : Artois
niveau/metier : Intendant, coursier, indispensable en somme au domaine d'Ytres
Humeur : joviale devant une belle plante
Date d'inscription : 17/06/2011

MessageSujet: Re: Duel à L épée   Mar 12 Juil - 17:42

Rufus VS Sacrai


Poursuivant ses œillades langoureuses bien appuyées en direction de la touffe rousse parmi la foule, le pépère fanfaronnait comme un paon sur le terrain. Il en profita pour se récurer un brin les écuries, et zieuta les petites choses gluantes et visqueuses qu'il en avait sorti avant de les aspirer, sous un sourire satisfait.

Zety ben bien bon que za.

Il reprit sa pause, torse bombé, guiboles cramponnés au sol. Il attendit l'adversaire. Ses noeilnoeils vicelards s'auto-ouvraient par battement. Il commençait à trouver le temps bigrement long et ne put s'empêcher de grommeler.

Bon où zety qué l'est l'gars là ?
L'a les foies zou quoi ?
Zéty qu'il se serait coincé son zigouigoui dans son z'armure. Euh non! zéty qu'on l'aurait entendu z'hurler, de pour zûr. Z'a moins qu'il z'est peur d'un z'artésien, zans doute zà.


Il fit de petits moulinets avec son arme ... puis fendit les airs avec, lança des estocades et parant des attaques imaginaires ... Petits sauts de biquette ... Hop hop hop ... Il esquissa l'adversaire, ricana l'imaginant mordre la poussière, leva l'arme en l'air et s'exclama, ruisselant de sueurs de partout.

Zety qué l'plus fort, hein ?
Zety Ruru !
Même pas peur moua d'un fantomas ... Ma mie, ma DIVINEEEEEEEEEEEEEEEEE rouquette, viens admirer ton bel Étalon !
Zety moua y'en dans l'caleçon !
T'faut du canazzon zolide pas d'un coquelet pour t'contenter ma rouquette.
J'dédis ze duel ma zulfureuzeuuuuuuuuuuuuu gazelle zinconnue zencore mais bon zespoir d'conter et cueillir fleurette moua.
Zavec Ruru, tous trépazzeeeeeeeeeeeeerons zen zun coup que j' dis moua ! Zéty qué l' plus fort, hein, zety qui qui ?
Zé Ruru !!!

Revenir en haut Aller en bas
Mélodie871

avatar

Féminin
Nombre de messages : 35
Age : 40
Date d'inscription : 10/04/2008

MessageSujet: Re: Duel à L épée   Mer 13 Juil - 0:09

Mélodie avait du s'absenter rappeler pour une affaire urgente à la caserne, et n'avait pu faire le duel qui était prévu ,elle était un peu déçue et elle alla s'excuser auprès de sa sœur puis regarda la fin des tournois .

Isis vint la retrouver , elle répond à son sourire


Oui bien sur , je te le présenterai , mais ne le déconcentrons pas ,tu verras il est charmant et très gentil , par contre heuuu .......... pour les anecdotes , ben, je préfère que l'on garde ça pour nous hein ?


Revenir en haut Aller en bas
isis

avatar

Nombre de messages : 96
Age : 57
ville/duché : Epinal (Lorraine)
Date d'inscription : 17/01/2011

MessageSujet: Re: Duel à L épée   Mer 13 Juil - 15:49

Isis faillit éclater de rire lorsque Mélodie lui parla de ne rien dire sur certaines anecdotes.
Bien sur qu'elle ne dirai rien.
Isis n'est pas stupide et sait parfaitement qu'il y a des choses à cacher.

D'ailleurs personne ne sait comment ils vivent dans leur domaine Slarkoss et elle, et c'est très bien ainsi.
Elle se pencha à nouveau vers Mélodie et passa un bras autour de sa taille.


Bien sur que je ne vais rien dire.
Enfin pour le moment.......


Isis lui fit un sourire qui en disait long.

Bon je vous laisse.
Je vais finir ma visite.
Revenir en haut Aller en bas
Mélodie871

avatar

Féminin
Nombre de messages : 35
Age : 40
Date d'inscription : 10/04/2008

MessageSujet: Re: Duel à L épée   Mer 13 Juil - 18:33

Alors qu'Isis lui passe un bras autours de la taille, Mel colle discrètement sa hanche contre la sienne et lui sourit

Je te souhaite une bonne visite, Isis ,
si tu veux, je te ferai visiter les écuries plus tard , mais de toutes façons nous nous retrouverons surement dans la salle de réception toute à l'heure , et je te présenterai Gabriel
Revenir en haut Aller en bas
Ombeline

avatar

Nombre de messages : 43
Age : 92
ville/duché : Artois
Date d'inscription : 16/09/2009

MessageSujet: Re: Duel à L épée   Ven 15 Juil - 14:07

La jeune femme se rapprocha du panneau afin de voir avec qui cette fois, elle allait croiser le fer.

Citation :
messire Leportel & messire Gabriel
Dame Maltea & Dame Jehanne
Messire Leonin & Dame Ombeline
Messire Rufus & Dame Majoie

Elle donna un léger coup de coude à son compagnon qui l'avait rejointe.

Oh, as-tu vu les duos ?
Tu te trouves cette fois face à un homme. Ben, moi aussi.
Hum ... Messire Gabriel, je crois que ça me dit quelque chose.


Elle pointa du doigts un autre duo.

Oh ben Maltea et Jehanne, ça va donner.
J'espère pouvoir voir ça. Remarque Ruru, aussi. Je suis étonnée de le voir encore là ... As-tu pu voir son duel ?
Revenir en haut Aller en bas
Rufus

avatar

Nombre de messages : 31
Age : 66
ville/duché : Artois
niveau/metier : Intendant, coursier, indispensable en somme au domaine d'Ytres
Humeur : joviale devant une belle plante
Date d'inscription : 17/06/2011

MessageSujet: Re: Duel à L épée   Sam 16 Juil - 23:32

Le pépère déboula derrière la patronneuu tout guilleret. Il lui souffla dans les bronches tout en déposa une paluche sur l'épaule, du genre ça se voit mais ça se voit bien quand même hein.

Ah zety j'zuizze chaud, chaud, chaud bouillant là !
Pas n'importe qui l'grand Hildago dezesdames, moua j' l' dis moua.
Zalors, ventre-Dieu, zety za qui va falloir qu'j'mette zune roustre maintenant, hein ?
L'autre m'en a donné du mal, bonté d'mère, ah l'pendar.
Zen plouch, vious zavez quoi, hein patronneuuu ?
Vious zaviez quoi ?
Ben, le lascar m'a pris pour zune bleuzaille. Héhéhéhé, il zavait pas za qui qué l'avez zaffaire, hein. Pas né d'la dernière gelée, le pépère.
Ah bondiouss, m'zuizze donné, ouaip. J'ai tout donné mouaaaaaaaa.


Il souriait de tous ses chicots noirâtres ressortis, tout en soufflant zencore d'le cou de la patronne.

Dites voir, za vious zen bouche l' coin, patronneeuu, hein za l'bouche ?
Revenir en haut Aller en bas
marjolainne

avatar

Nombre de messages : 824
Age : 47
Date d'inscription : 11/02/2008

MessageSujet: Re: Duel à L épée   Lun 18 Juil - 14:48

Citation :
messire Leportel & messire Gabriel

leportel : 666+134=7/9/1
7 - Adversaire touché aux jambes = 2 points.
9 - Adversaire touché à la tête = 3 points.
1 - Coup dans le vent.
Gabriel : 678 + 134 = 7/1/3
7 - Adversaire touché aux jambes = 2 points.
1 - Coup dans le vent.
3 - Raté !!!

Leportel =5 points
Gabriel = 2 points
Gagnant = messire Leportel

Citation :

Dame Maltea & Dame Jehanne

Maltea : 359 + 134 = 4/8/4
4 - Adversaire touché au bras = 1 point.
8 - Fatigué ?!
4 - Adversaire touché au bras = 1 point.
Jehanne : 246 + 134 = 3/7/1
3 - Raté !!!
7 - Adversaire touché aux jambes = 2 points.
1 - Coup dans le vent.

Maltea = 2 points
Jehanne =2 points
Gagnant = ???

Maltea : 8 +2 = 1
1 - Coup dans le vent.
Jehanne : 9 + 2 = 2
2 - Adversaire touché au ventre = 2 points.
Maltea = 0 point
Jehanne = 2 points
Gagnant =Dame Jehanne

Citation :

Messire Leonin & Dame Ombeline

Leonin : 000+134 = 1/3/4
1 - Coup dans le vent.
3 - Raté !!!
4 - Adversaire touché au bras = 1 point.
Ombeline : 730 + 134 = 8/6/4
8 - Fatigué ?!
6 – Coup paré
4 - Adversaire touché au bras = 1 point.

Leonin = 1 point
Ombeline = 1 point
Gagnant =?????

leonin : 0 + 7 =7
7 - Adversaire touché aux jambes = 2 points.
Ombeline : 0 + 7 =7
7 - Adversaire touché aux jambes = 2 points.
gagnant =?????


Leonin : 0+5 =5
5 – A peine touché, le coup ne compte pas.
Ombeline : 9+5 = 5
5 – A peine touché, le coup ne compte pas.
gagnant ???

Leonin :8 + 3 = 2
2 - Adversaire touché au ventre = 2 points.
Ombeline : 9 +3 = 3
3 - Raté !!!
Leonin = 2 points
Ombeline = 0 points
Gagnant =Messire Leonin

Citation :

Messire Rufus & Dame Majoie
Rufus : 009 + 134 =1/3/4
1 - Coup dans le vent.
3 - Raté !!!
4 - Adversaire touché au bras = 1 point.
Majoie : 237 + 134 = 3/6/2
3 - Raté !!!
6 – Coup paré
2 - Adversaire touché au ventre = 2 points.

Rufus =1 point
Majoie = 2 points
Gagnant = Dame Majoie


(vous pouvez commencer quand vous voulez les rp en notifiant en en tete votre duel)
Revenir en haut Aller en bas
leportel62

avatar

Nombre de messages : 43
Age : 97
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Duel à L épée   Lun 18 Juil - 16:55

Les premiers combats venaient de s'achever que Lou s'empressa de savoir quel serait son prochain adversaire. Il espérait ne tomber ni sur son ange, ni sur la cannibale.
A la limite, le guignol lui aurait bien plu rien que pour lui donner une leçon dont il se souviendrait longtemps.
Donc, c'est avec plaisir qu'il découvrit le nom de son adversaire, le sieur Gabriel.
Il l'avait vu combattre précédemment et après quelques renseignements avait appris qu'il s'agissait de Gabriel_de_Belrupt.
Un sourire avait égayé son visage.
C'est heureux que ses lèvres se déposèrent sur celles d'Omby sous les grognements de son intendant.


Hum...mon ange, un noble à se mettre sous la dent.

Oh, as-tu vu les duos ?
Tu te trouves cette fois face à un homme. Ben, moi aussi.
Hum ... Messire Gabriel, je crois que ça me dit quelque chose.


Elle pointa du doigt un autre duo.

Oh ben Maltea et Jehanne, ça va donner.
J'espère pouvoir voir ça. Remarque Ruru, aussi. Je suis étonnée de le voir encore là ... As-tu pu voir son duel ?


Oui, oui, j'ai pu apercevoir son style très, très personnel.
Maltea, ça me dit quelque chose aussi. Je me demande si je n'ai pas déjà entendu ce nom en traversant en lance la Champagne. Elle ne ferait pas partie du HC?


Il avait beau vivre avec une vicomtesse et croiser la bourgeoisie du royaume avec toutes les invitations de sa compagne, il tirait toujours une satisfaction personnelle de les terrasser un par un comme au concours de la grande couronne. Un titre dont il était très fier.
Il fallait bien qu'il se défoule à l'épée n'ayant pas le droit de jouter. Pourtant, il donnerait n'importe quoi pour prendre la place de celle qu'il aimait. Une cicatrice de plus ou de moins sur lui, cela importait peu; mais de devoir serrer les fesses pour ne pas se faire dessus lorsqu'elle joutait, cela le rendait très irritable.

Bon, c'est pas tout ça, mais l'heure, de se déguiser comme son complice d'âneries Bayard lors des cérémonies artésiennes, était arrivée.


Tu viens m'aider mon ange à revêtir ce truc qui empêche de se mouvoir comme on veut.

Quelques grognements plus tard, la ceinture de chasteté géante était sur sa personne.

En attendant son adversaire, il se repassa mentalement sa botte secrète qu'il avait un peu manquée lors du premier duel. Il avait réussi à toucher mais pas à l'endroit qu'il souhaitait.

Il salua d'un signe de casque son adversaire et se mit en garde.


Le sieur était vif et rapide et lors d'une de ses attaques, il toucha Lou aux jambes. Avec cette lourdeur sur lui, il n'avait pu esquiver. Néanmoins, il avait réussi à le toucher, quasi en même temps, aux membres inférieurs également.

Comme disait je ne sais plus qui, la meilleure attaque étant la défense, Lou décida d'essayer de passer sa botte à ce moment précis du combat. Bras levés, il asséna de nombreux coups, au niveau de la tête, que son adversaire parait facilement. Il relâcha quelque peu sa garde et commit l'erreur, comme beaucoup, de laisser sa jambe d'appui devant.
Balayage de ladite gambette, perte d'équilibre, balancier de bras et avant que le séant n'aille embrasser le sol, Lou lui donna un violent coup sur la tête.
Néanmoins, il eut juste le temps de s'écarter pour éviter de se prendre un nouveau coup.

Arf...là il était heureux, son coup était passé comme un mensonge au confessionnal. Roh....si Cyr pouvait lire dans ses pensées, elle le remettrait en place avec son sourire et sa voix douce.


La fin du combat fut moins âpre. Il faut dire qu'un coup sur la tête remet rarement les idées en place.
Gabriel rata sa dernière attaque et Lou castra un insecte en plein vol.

Il fut déclaré vainqueur. Il se débarrassa rapidement de son heaume pour féliciter le valeureux duelliste.


Beau combat, félicitations.

Mandant l'aide de son ange, il enleva sa protection et l'aida à revêtir la sienne.

Et toi pas de risques insensés, hein!!!
J'ai besoin de toi pour......un petit massage réparateur.





Dernière édition par leportel62 le Mar 19 Juil - 21:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rufus

avatar

Nombre de messages : 31
Age : 66
ville/duché : Artois
niveau/metier : Intendant, coursier, indispensable en somme au domaine d'Ytres
Humeur : joviale devant une belle plante
Date d'inscription : 17/06/2011

MessageSujet: Re: Duel à L épée   Lun 18 Juil - 20:39

Rufus VS Majoie

Rufus laissa en plan les tourtereaux pour fulminer plus loin. Affublé sous une couche épaisse d’étoffes et de sa carcasse métallique, il fit les cents pas. Le bonhomme attendait de pied ferme, celui à qui il ratiboiserait la caboche. Histoire de se mettre en condition, il passa à l'étape de l'échauffement. Et pour ça le pépère avait depuis quelques temps un truc pour ça ... Bien le seul truc intelligent qu'il concédait au Major et qu'il lui avait chapardé sur les terrains de soule.

Le pépère récupéra une chope de mirabelle. Ahhhhhhhhhh, ça faity di bien par zou za pazze que za.

Il commença son entraînement en chantant la fameuse soulabic enfin soulabic devenu pour l'occase la combatlic.
Et en avant le mouvement du bassin et de rein bien à lui.
Attention mesdames, ça va swinguer.


Attention, les gazelles, pépère va chauffer la zalle !!!
Zety parti.

Zon va d'abord échauffer l'coude droit. Pour les gauche-pattes, l'coude gauche pour zur d'zur.....

Relax les enfants, relax... comme dit l'Major, relaxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Zallez, z'est la mienne !
Attenzion, zon regarde la chope zen faze
Zon descend l'poignet droit
L'biceps gaucheuuu relax
L'coude zur le fût,
Zon penche la tête pour pas renverser la première goutte,
Zattenzion... Cul zec !
Bravo les enfants !

Y a quèques dimanches,
Zun coup d'paresse,
La Marie flanche
Et loupe l'kermesse
C'est qu'elle m' dit, ça fait rin
J' vas pas pleurer
J' m'en vas t' suivre sur l'terrain
Elle tombe à pic
Zur Loulou et Gabyc
Qui attaque la combatlic
Zé auzzitôt z'est d' la démence
Zelle prend l' tempo et rentre zen tranze
Za fait maint'nant zun mois qu'elle r'mue
Zaux champs, zà table zé dans la rue
Zalors moua, pour y faire la nique,
J' m"zuizze trouvé une p'tite technique

Zé un, j'retire le bouchon
Zé deux, j'présente mon flacon
Zé trois, j'verse la boisson
Zé quatre, j' m'rince le siphon
Zé la combatlic !
Za elle le duel, à moi l' tonic
Zé la combatlic !
Za elle le duel, à moi l' tonic

Quand zy faut zemer, c'est plutôt bien
Zen une journée, elle séme tout l'grain
Mais zé pour les vaches, les pauv' bêtes,
Faut voir leur tête zà l'heure d' la traite
L'Omby tient zune telle cadenze
Qu'elle font plus d' lait mais du beurre ranze
Pour z'entraîner, tout lui est bion
Zé zette année pour les moizzons
Pas la peine d'embaucher des hommes
J' m'en vas y acheter zun métronome
Zé pour la sout'nir moralement
Moua, j' m'entraîne déjà intenzément

Zé un, j'retire le bouchon
Zé deux, j'présente mon flacon
Zé trois, j'verse la boisson
Zé quatre, j' m'rince le siphon
Zé la combatlic !
Za elle le duel, à moi l' tonic
Zé la combatlic !
Za elle le duel, à moi l' tonic


Tout'la journée, zelle gesticule,
Zelle est r'montée comme zune pendule,
One, two, three, four
Zé plus zune femme, c'est un rezzort
Pour nourrir les pioules, les cochions,
Zun, deux, trois, quatre, l'compte est bion
Mais z'est zau lit qu' za m'gêne zun peu
J'y ai déjà dit : tu m' rends nerveux !
Zé vrai, j'ai rein contre l'sport
Mais zelle compte pendant nos transports
Zé radical, za m' coupe la chique !
Alors, je r'tourne zà ma technique

Zé un, j'retire le bouchon
Zé deux, j'présente mon flacon
Zé trois, j'verse la boisson
Zé quatre, j' m'rince le siphon
Zé la combatlic !
Za elle le duel, à moi l' tonic
Zé la combatlic !
Za elle le duel, à moi l' tonic

Zon n'bave pas, zon n'bave pas !
Zattention, pour les soiffards
Zon garde les genoux zé la cheville zouple
Pour zaccompagner l'mouvement des reins
Qui fait basculer la tête zen arrière
Pour boire cul zec, cul zec !


En transe, il se mit à danser la gigue, tourner du popotin, l'avait la danse rufulesque dans la piau. Il gesticulait en tout sens sous des cliquetis métalliques.quand il eut finit sa majestueuse prestation, il fit quelques courbettes. Bangggggggggggg

Mortecouille !!!

La visière venait de lui claquer sur le pif. Il la releva pestant comme un beau diable.

Zinstrument d'malheur que za.
M'zuizze fait zencore zentubé. Zarmure d'pacotille que za.


Une fois la visière en place, il claironna bien fort, droit comme un piquet.

J'zuizze prêtttttttttttttttt, mouaaaaaaaaaaaaaa.
Zuzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz zur l'Miajoie !!!
L'est attendu l'gars, moua j' vious dis.


Et la lame tourbillonna au dessus de sa caboche, histoire d'impressionner son adversaire. Une silhouette ne tarda pas ... Cogitation et concentration extrême du pépère ... Zune donzelle ???? ... L'avait zencore oublié zune charriote zen route, lui encore ... Ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhh, zety la bielle rainette. Elle est revenu, pensa le pépère. Zune fan, héhhéhéhé. Sourire béat sur la fiole.


Revenir en haut Aller en bas
Léonin Monmouth



Nombre de messages : 10
Age : 36
Date d'inscription : 13/06/2011

MessageSujet: Re: Duel à L épée   Lun 18 Juil - 22:18

Léonin VS Ombeline : Chapitre I

Après avoir gagné le premier combat un peu par hasard, malgré la très mauvaise armure qu'il avait, il avait enfin réussi à enlever cette boite de conserve après avoir lâché quelques jurons bien sentis, discrètement quand même, il n'était pas seul et il tentait de bien se tenir. Et le voila à chercher une autre armure, plus légère pour se sentir mieux et cette fois-ci gagner le combat facilement. Même s'il n'était pas là pour gagner mais pour participer, il ne serait que plus content d'arriver le plus loin possible. Et pour une fois, il avait un peu de chance, alors autant en profiter complètement.
Ainsi, se déplaçant dans l'armurerie il cherchait. Cette armure était trop grande, celle-là trop petite, celle-là trop vieille et enfin ... Une armure légère, exactement ce qu'il aimait porter. Simple, légère, qui protège juste ce qu'il faut mais laisse les mouvements absolument libres. Il s'habilla soigneusement, prenant son temps puis une fois enfin prêt et ayant pris son épée, il retourna vers le lieu des combats et il regarda ce qui l'attendait : Ombeline. Encore une demoiselle, mais qui cette fois-ci ne connaissait pas du tout, même pas un homonyme. Alors, il s'avança vers le lieu prévu pour ce combat et il attendit patiemment qu'elle le rejoigne. Il se demandait bien qui c'était et quel était son niveau au maniement de l'épée. Certaines femmes savent compenser les muscles avec la rapidité et la ruse, il espérait intérieurement qu'elle serait pas trop forte et qu'il arriverait à s'en sortir, mais surtout à ne pas la blesser. Combat, oui, mais ce n'était qu'un jeu.
Et passant les quelques instants à attendre, il s'échauffait comme on lui avait appris autrefois quand il faisait partie de l'armée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Duel à L épée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Duel à L épée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» MTG : Duel Decks: Knights vs. Dragons
» Duel Decks: Elspeth vs. Tezzeret
» Duel Deck : Knights Vs Dragons
» Nitro Royale Heroine's Duel (Naomi)
» Le 5ème duel.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CASTEL DE LA FAMILLE DES REAUMONT_KADO'CH :: Archives Générales :: Duché de Pont à Mousson: Domaine de :: Archives-
Sauter vers: